En ce moment Écouter la radio

Viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie : un millier de personnes rassemblé à Paris contre l'antisémitisme

France.

Viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie : un millier de personnes rassemblé à Paris contre l'antisémitisme
Le collectif Nous Vivrons, né au lendemain de l'attaque sanglante du Hamas, a appelé à manifester mercredi à 18H30 devant l'Hôtel de Ville à Paris - Autorisation

Un millier de personnes s'est rassemblé à Paris mercredi soir devant l'Hôtel de Ville suite au viol collectif subi par une jeune fille de 12 ans dans un hangar à Courbevoie par trois adolescents sur fonds d'antisémitisme. "Violée à 12 ans parce que juive", « L’antisémitisme n’est pas résiduel », pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants, réunis sur le parvis de l’hôtel de ville à l’appel du collectif Nous Vivrons, en présence du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, d’anciens ministres, d’élus, du président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) Yonathan Arfi et de l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi.

« Ce viol antisémite s’inscrit dans le prolongement d’un climat hostile aux juifs, notamment alimenté par des déclarations politiques irresponsables, visant à souffler sur les braises et à attiser la haine des juifs depuis plusieurs mois », a accusé dans un communiqué Nous vivrons, fondé au lendemain de l’attaque sanglante du Hamas le 7 octobre.

« Que les irresponsables politiques cessent d’attiser la haine en mettant une cible dans le dos des juifs ! », a lancé la présidente de ce collectif, Sarah Aizenman, suscitant des invectives à l’encontre du leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon.

« Le gouvernement est à vos côtés », a déclaré Eric Dupond-Moretti. « L’antisémitisme n’est pas résiduel (…). S’en prendre à un juif, c’est s’en prendre à la République et à la France », a poursuivi le garde des Sceaux, évoquant « l’explosion » des actes antisémites en France.

« Ça fait tellement mal au coeur tous ces actes. Je ne connais personne qui n’ait pas connu d’agression », a témoigné un manifestant, Menny, 24 ans, qui n’a pas souhaité donner son nom de famille.

« Tout viol est une abomination, quand il est commis en raison du judaïsme de la victime, c’est une horreur », a estimé le président de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) Samuel Lejoyeux.

A Lyon, un autre rassemblement a réuni une centaine de personnes sur la place des Terreaux. Reprenant des slogans comme « juive violée, République en danger », les manifestants ont aussi entonné une « Marseillaise » et contesté La France insoumise, a constaté une journaliste de l’AFP.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Viol d'une jeune fille de 12 ans à Courbevoie : un millier de personnes rassemblé à Paris contre l'antisémitisme