En ce moment Écouter la radio

L’Egypte prête à sécuriser temporairement les points de passage de Gaza après le retrait israélien

International.

L’Egypte prête à sécuriser temporairement les points de passage de Gaza après le retrait israélien
Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi - Capture d'écran vidéo

Le Caire aurait annoncé sa volonté de déployer ses forces dans la bande de Gaza pour une période de temps limitée après le retrait complet des forces israéliennes à la fin de la guerre entre Israël et le Hamas, selon des sources égyptiennes citées par le journal qatari Al-Araby Al-. Journal blasé.

Les troupes égyptiennes opérant sous l'égide de l'ONU sécuriseraient le côté palestinien du passage de Rafah ainsi que les autres passages entre la bande de Gaza et Israël et certains points de la côte gazaouie, mais ne seraient pas présentes à l'intérieur des villes et des zones résidentielles, précise le rapport.

Leur déploiement couvrirait la phase de transition entre le retrait complet des forces israéliennes et l'établissement d'une administration palestinienne dans la bande de Gaza.

La présence militaire du Caire dans la bande de Gaza d'après-guerre aurait été discutée en marge d'une réunion qui aurait eu lieu à Bahreïn la semaine dernière entre le chef d'état-major de Tsahal, Herzi Halevi, et de hauts généraux de plusieurs pays arabes, sous les auspices du CENTCOM américain.

Selon une source diplomatique occidentale citée par Al-Araby Al-Jadeed, une réunion tripartite a eu lieu entre Halevi, le chef d'état-major de l'armée égyptienne, le lieutenant-général Osama Askar, et le commandant du commandement central américain, Michael Kurilla.

Les trois principaux sujets de discussion lors de la réunion élargie, selon le média qatari, étaient la nécessité d'un arrêt rapide de la guerre à Gaza ; l’activation d’un système d’alerte précoce contre les drones et les missiles balistiques tirés par l’Iran et ses mandataires régionaux ; et sécuriser le commerce maritime dans la mer Rouge contre les Houthis.

Concernant le premier point, Al-Araby Al-Jadeed cite une source égyptienne affirmant que l'armée israélienne et l'administration américaine ont exprimé un objectif commun : mettre fin à la guerre le plus rapidement possible, même si les décideurs politiques israéliens ne sont pas d'accord. 

Quant à la menace iranienne, le Caire aurait décidé de rester en dehors d'une alliance militaire régionale pour contrer Téhéran, à la lumière des consultations en cours pour un éventuel rapprochement diplomatique entre les deux pays.

L'Egypte dément

Une source égyptienne de « haut rang » repousse un rapport antérieur selon lequel Le Caire serait prêt à envoyer des troupes dans la bande de Gaza pour une période limitée après un retrait complet des forces israéliennes. La source a déclaré au média qatari Al-Araby Al-Jadeed que ces informations sont « totalement et totalement fausses ».

La position de l'Égypte est de ne pas envoyer de troupes à Gaza sous quelque forme que ce soit, souligne la source de haut rang, et elle le restera à l'avenir.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
L’Egypte prête à sécuriser temporairement les points de passage de Gaza après le retrait israélien