En ce moment Écouter la radio

Le chef de la CIA en visite au Moyen-Orient pour un accord de libération des otages

International.

Le chef de la CIA en visite au Moyen-Orient pour un accord de libération des otages
Le directeur de la CIA, William Burns - X

Le directeur de la CIA, William Burns, et le tsar de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, sont repartis mardi pour le Moyen-Orient pour des réunions à Doha et au Caire visant à faire avancer la proposition israélienne d'accord sur les otages soumise la semaine dernière, ont confirmé deux responsables américains au Times of Israel.

En conséquence, la télévision d'État égyptienne a rapporté par la suite qu'une délégation de sécurité égyptienne devait rencontrer ses homologues qataris et américains à Doha mercredi.

Burns et McGurk pourraient également s'arrêter en Israël après leurs réunions au Qatar et en Égypte, dont les gouvernements servent de médiateurs dans les négociations entre Israël et le Hamas aux côtés des États-Unis, a déclaré l'un des responsables américains.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Qatar a confirmé mardi séparément que Doha avait transmis au Hamas la proposition de cessez-le-feu israélienne, ajoutant qu'elle reflétait fidèlement l'accord présenté par le président américain Joe Biden la semaine dernière. Les États-Unis ont déclaré que le Hamas avait reçu la proposition israélienne du Qatar jeudi dernier.

Majed Al-Ansari a déclaré que Doha n’avait pas encore reçu « d’approbations concrètes » des deux côtés, même si la distance qui les séparait semblait s’être réduite.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a souligné la nécessité de positions claires des deux partis, certains membres du cabinet du Premier ministre Benjamin Netanyahu menaçant de faire tomber le gouvernement à cause de cette proposition.

« Nous attendons une position israélienne claire qui représente l'ensemble du gouvernement en réponse à la proposition américaine sur Gaza », a déclaré Al-Ansari lors d'un point de presse.

« Nous avons déjà vu des déclarations de ministres israéliens qui ne nous donnent pas beaucoup de confiance dans l'existence d'une position unifiée en Israël sur cette proposition actuellement sur la table », a-t-il ajouté. Cependant, « nous pouvons également constater qu’une dynamique positive se développe des deux côtés ».

Le départ de la délégation américaine marque le dernier effort de l'administration Biden pour faire avancer la proposition visant à mettre fin à la guerre entre Israël et le Hamas grâce à la libération progressive des otages.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Le chef de la CIA en visite au Moyen-Orient pour un accord de libération des otages