En ce moment Écouter la radio

"Caricature offensante" : Harvard confronté à un nouveau scandale d'antisémitisme

International.

"Caricature offensante" : Harvard confronté à un nouveau scandale d'antisémitisme
L'université d'Harvard - Wikimedia Commons

Harvard se retrouve au centre d'un nouveau scandale d'antisémitisme après qu'un groupe de professeurs a mis en ligne une vieille caricature remplie de "tropes offensants", représentant une personne juive en train de pendre un homme noir et un homme arabe. Selon le journal étudiant Harvard Crimson, le groupe Harvard Faculty and Staff for Justice in Palestine a reposté la caricature lundi après qu'elle ait été partagée par deux groupes d'étudiants, le Harvard Undergraduate Palestine Solidarity Committee et l'Africa and African American Resistance Organization.

Elle montre une main frappée du symbole du dollar à l'intérieur d'une étoile de David tenant des nœuds coulants autour de ce qui semble être Mohammed Ali et l'ancien président égyptien Gamal Nasser. L'expression "tiers monde" figure autour d'un bras noir brandissant une machette avec les mots "mouvement de libération" sur elle.

Les groupes ont déclaré avoir partagé cette affiche, qui date de 1967, pour montrer que "les Africains ont une compréhension profonde de l'apartheid et de l'occupation". Cet incident vient s'ajouter aux accusations selon lesquelles la prestigieuse université ne protège pas les étudiants juifs de la haine.

Le rabbin David Wolpe, un universitaire de la Harvard Divinity School qui a démissionné du comité consultatif sur l'antisémitisme de l'école en décembre, a posté un message sur X : "Cette caricature est ignoblement, indiscutablement antisémite. N'y a-t-il pas de limite ?"

Shabbos Kestenbaum, un étudiant de la Divinity School qui poursuit l'université pour discrimination, a également fait part de son indignation face au partage de l'affiche offensante. "Le corps professoral de Harvard vient de poster une affiche explicitement antisémite représentant une main juive contrôlant l'esprit noir", a-t-il écrit. "Avec de tels professeurs, il est facile de comprendre pourquoi les étudiants juifs ne se sentent pas en sécurité en classe."

Le groupe de professeurs, créé quelques semaines après que l'ancienne présidente Claudine Gay a annoncé sa démission à la suite d'un scandale provoqué par sa gestion de l'antisémitisme sur le campus, s'est excusé par la suite. "Il a été porté à notre attention qu'un post présentant des caricatures désuètes, qui utilisaient des tropes offensants, était lié à notre compte", a écrit le groupe sur Instagram.

"Nous avons supprimé le contenu dès que nous en avons eu connaissance. Nous nous excusons pour le mal que ces images ont causé et ne les approuvons en aucune façon", a-t-il ajouté.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
"Caricature offensante" : Harvard confronté à un nouveau scandale d'antisémitisme