En ce moment Écouter la radio

Washington réaffirme son soutien à Israël, malgré les critiques adressées par Ben Gvir à Biden

International.

Washington réaffirme son soutien à Israël, malgré les critiques adressées par Ben Gvir à Biden
Le Président américain, Joe Biden - X

Le Conseil de sécurité nationale américain a fermement rejeté les propos du ministre israélien de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, qui a critiqué le président Biden et sa politique, dans une interview au Wall Street Journal, malgré le soutien substantiel que ce dernier a accordé à Israël. Le Conseil affirmé : "Nous maintenons notre engagement à soutenir Israël dans sa lutte contre le Hamas."

Dans l'interview publiée dimanche, Ben-Gvir a affirmé que l'administration Biden nuisait à l'effort de guerre d'Israël et a soutenu que l'ancien président Trump aurait accordé à Israël une plus grande liberté pour démanteler le Hamas. La Maison Blanche a également rejeté l'appel de Ben-Gvir à "encourager volontairement" l'émigration des Palestiniens de la bande de Gaza, comme il l'a déclaré lors d'une conférence sur le retour des implantations à Gaza. Le ministre avait affirmé dans l'interview au journal américain que l'encouragement au départ des Gazaouis de la bande est une initiative réelle d'"action humanitaire". "Nous avons été clairs, cohérents et sans équivoque dans nos déclarations contre le transfert forcé de Palestiniens hors de Gaza", a indiqué Washington.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a également rejeté les propos du ministre, sans toutefois mentionner le nom de Ben-Gvir. "Israël est un État souverain", a-t-il souligné hier lors d'une réunion du gouvernement. "Nous apprécions grandement le soutien que nous avons reçu de l'administration Biden depuis le début de la guerre : soutien en armement, soutien dans les institutions internationales, envoi de forces dans la région, et plus encore. Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de différences d'opinion entre nous, mais jusqu'à présent, nous avons réussi à les surmonter par des décisions fermes et judicieuses." Le Premier ministre a ajouté : "Je n'ai pas besoin d'aide pour savoir comment conduire nos relations avec les États-Unis et la communauté internationale tout en défendant fermement nos intérêts nationaux. Dieu merci, je le fais depuis des années."

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Tétsavé - 23/24 Février
Washington réaffirme son soutien à Israël, malgré les critiques adressées par Ben Gvir à Biden