En ce moment Écouter la radio

Israël fait le moins de pertes civiles dans l'histoire, selon un expert

Israël.

Israël fait le moins de pertes civiles dans l'histoire, selon un expert
Des soldats de Tsahal opèrent à Gaza après une frappe nocturne - Unité du porte-parole de Tsahal

Israël a fait plus pour éviter les pertes civiles à Gaza que toute autre armée dans le monde, a déclaré John Spencer, président des études sur la guerre urbaine à West Point, dans un long fil de discussion publié mardi sur x (ex Twitter).

Dans le fil de discussion, il a fourni de nombreux exemples de précautions prises par Tsahal et que d’autres armées ne prennent pas dans la même mesure, voire pas du tout. 

L’un des exemples les plus connus est celui des différentes méthodes d’avertissement avant de mener des attaques contre le Hamas. 

Il a abordé ce sujet dans plusieurs réponses au fil de discussion, l'une d'entre elles disant : "Appel/Envoyé un SMS avant une frappe avec (parfois) des coups sur le toit (aucune armée n'a jamais mis en œuvre pendant la guerre). Dans certains cas, Tsahal appellera, enverra un SMS, larguer de petites munitions sur le toit d'un bâtiment. Bien que limitées dans le contexte de la frappe, elles ont été utilisées dans cette guerre.

Il a même évoqué certaines mesures prises par Tsahal au détriment de son avantage tactique pour sauver des vies humaines.

"Fournissez un avertissement et évacuez les zones urbaines/villes avant le début de l'attaque aérienne et terrestre combinée complète. Même si cette tactique alerte le défenseur ennemi et lui donne l'avantage militaire de se préparer davantage, c'est l'un des meilleurs moyens d'éviter des pertes civiles." a t-il dit.

Le fil de discussion aborde ensuite les complexités uniques de la guerre dans la bande de Gaza, affirmant : « Aucune armée dans l'histoire moderne n'a affronté 30 000 défenseurs implantés dans plus de sept villes , utilisant des boucliers humains et des centaines de kilomètres de réseaux souterrains délibérément construits sous des sites civils tout en détenant des centaines d'otages et lançant plus de 12 000 roquettes sur les zones civiles de l'armée attaquante.

En outre, l’une des principales critiques formulées à l’égard de la manière dont Israël mène sa guerre contre le Hamas concerne la nature des explosifs utilisés. Les critiques portent notamment sur la question de savoir s'il s'agit de missiles à guidage de précision (PCM) ou non, et sur la taille de la charge utile par rapport à l'avantage tactique obtenu.

Ces problèmes ont également été abordés dans le fil de discussion. 

Sur la question des PCM, il a déclaré : « Malgré l'ignorance des rapports sur les ratios PCM/non-PCM, Israël a utilisé de nombreux types de PCM pour inclure des munitions à faibles dommages collatéraux/bombes de petit diamètre, des technologies et des tactiques qui augmentent la précision des tirs. les non-PCM (bombardements en piqué) limitent les pertes civiles (imagerie satellitaire, IA, présence de téléphones portables.)"

"Il y a aussi des mythes sur le choix des munitions et l'évaluation de la proportionnalité/valeur de la cible/estimation des dommages collatéraux, comme dire qu'une bombe de 500 livres accomplirait la même tâche militaire qu'une bombe de 2 000 livres sans mention de tunnels qui nécessiteraient une plus grande pénétration ou disponibilité. de types/quantités de munitions", a-t-il déclaré à propos des allégations formulées contre Israël pour avoir utilisé des bombes lourdes plutôt que des bombes plus légères.

Le fil de discussion se terminait par le message suivant : « Encore une fois, Israël a mis en œuvre plus de mesures pour éviter les pertes civiles que toute autre armée dans l'histoire de la guerre. Alors que certains ont soutenu qu'Israël aurait pu attendre plus longtemps, utiliser des munitions différentes, ou ne pas mener la guerre du tout. - tous ne reconnaissent pas le contexte de la guerre d'Israël, depuis les otages, les roquettes, les tunnels, la menace existentielle du Hamas, et bien plus encore, mais ne reconnaissent pas non plus ce qu'Israël a fait pour éviter des pertes civiles.

Spencer, ancien officier de l'armée américaine et aujourd'hui directeur des études sur la guerre urbaine à West Point, a également donné son avis sur les performances et les tactiques de Tsahal lors de multiples opérations dans le passé.

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Israël fait le moins de pertes civiles dans l'histoire, selon un expert