En ce moment Écouter la radio

Fruits et légumes bleu et blanc, chronique de Jean-François Strouf

Israël.

Fruits et légumes bleu et blanc, chronique de Jean-François Strouf
Adam Teva V'Din - Facebook

Effectivement, nous présentions la vision de l’association environnementale israélienne Adam Teva VDin (l’homme, la nature et la justice) pour le Sud d’Israël. Il y était question de rebaptiser cette région en « Hevel Tekuma », zone de renaissance. Retirer le terme de Otef Aza, d’enveloppe de Gaza, pour faire exister cette région pour elle-même avec son propre destin, ses propres projets, ses propres valeurs.

Grâce aux préconisations de Adam Teva VDin, une loi vient d’être adoptée depuis le 24 décembre, qui stipule que tous les fruits et légumes vendus en magasins et cultivés en Israël porteront une étiquette bleue et blanche « produits locaux ». Je vous propose de renforcer une action de BUYCOTT. Le BUYCOTT c’est la réaction positive au boycott d’Israël, c’est celle qui consiste à acheter des produits des produits bleu et blanc.

D’ici février 2024, les produits agricoles locaux présents sur les plateformes d’achat en ligne devront porter le même label. La raison d’être de cette nouvelle loi est le droit du consommateur à une totale transparence. Pour nous, trouver facilement des produits made in Israel, nous permettra de les repérer plus facilement, de promouvoir les sites qui les vendent et de les commander.

Un nouveau label bleu et blanc, régional et écologique C’est exactement la démarche de Adam Teva VDin dont les dirigeants veulent aller plus loin pour labelliser les produits de la région de Tkuma, dont beaucoup comprennent des terres agricoles et produisent 25 % des récoltes israéliennes.

Adam Teva VDin agira au cours de l'année 2024 pour faire réglementer le marquage des produits agricoles de la région de Tkuma, afin que la culture soit fondée sur les principes de l'agriculture durable – moins de consommation d'énergie, d'eau et d'utilisation de pesticides. Ainsi, le consommateur israélien ou étranger pourra acheter des produits locaux et plus sains : un double label, type « AOC » et agriculture durable.

Jean-François Strouf

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Fruits et légumes bleu et blanc, chronique de Jean-François Strouf