En ce moment Écouter la radio

Les Klarsfeld en Israël par solidarité: « C’est un choc terrible pour notre génération en voie de disparition »

France.

Les Klarsfeld en Israël par solidarité: « C’est un choc terrible pour notre génération en voie de disparition »
Serge et Beate Klarsfeld - DR

Serge et Beate Klarsfeld, ainsi que leur fils Arno, sont actuellement  en Israël pour témoigner leur solidarité avec le peuple israélien, après les massacres du 7 octobre perpétrés par le Hamas. 

"Nous avons été des enfants condamnés à mort et traqués pendant des mois par la gestapo comme tous les enfants juifs à travers l'Europe. Aujourd'hui, nous sommes au crépuscule de notre vie, et nous revoyons des scènes qui nous replongent dans les massacres de la Shoah", a déclaré l'historien , avocat et chasseur de nazis Serge Klarsfeld chez nos confrères de i24NEWS. 

"C'est un choc terrible pour notre génération en voie de disparition et nous sommes venus pour soutenir les Israéliens", a-t-il affirmé. 

De son côté, Beate Klarsfeld a évoqué un jour "atroce". "Les terroristes ont montré leur méchanceté et leur haine... J'ai découvert ensuite les manifestations pro-palestiniennes de jeunes allemands, le Hamas a provoqué une admiration chez les jeunes, c'est quelque chose de terrible", a-t-elle témoigné

"Les Etats européens font tout pour agir contre l'antisémitisme et pour protéger les Juifs, mais en même temps ils veulent avoir un rôle équilibré et demander à Israël d'arrêter de riposter. Ils devraient plutôt dire au Hamas de relâcher les otages et de se rendre", a ajouté le fils du célèbre couple de militants Arno Klarsfeld. Il s'agit d'un "combat existentiel pour l'Etat hébreu". "Si les combats s'arrêtent aujourd'hui, alors c'est une victoire du Hamas puisqu'ils restent sur place et que tout peut recommencer. Si le Hamas n'est pas détruit, le Hezbollah fera la même chose un peu plus tard", a poursuivi Arno Klarsfeld.

Serge Klarsfeld persiste et signe, le rassemblement national n’est plus persona non grata 

Depuis Israel, le président de l’association des Fils et filles des déporté juifs de France est revenu  sur sa position concernant  le Rassemblement national en France , Serge Klarsfeld a répété "Il n'y a pas eu de campagne d'antisémitisme depuis des années de la part du RN, et Marine Le Pen a condamné la rafle du Vel' d'Hiv' et ceux qui l'ont ordonnée, comme Laval et Pétain". Pour Serge Klarsfeld, "le parti n'a plus d'ADN antisémite et évolue vers les valeurs républicaines". 

"Les Juifs doivent se réjouir d'avoir un ennemi en moins, alors que l'ultra-gauche monte du côté de l'antisémitisme et de l'antisionisme", affirme Serge Klarsfeld

Des propos sur le Rassemblement national qui ont sans surprise été appuyés  par son fils Arno: "Marine Le Pen n'a jamais tenu de propos antisémites et manifeste sincèrement sa volonté de lutter contre ce fléau. Ce serait incorrect de l'offenser. Les Juifs sont déjà dans une position fragile avec l'extrême gauche, une partie des musulmans antisémites, et il est inutile d'en rajouter", a-t-il conclu.

Michel Zerbib

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Les Klarsfeld en Israël par solidarité: « C’est un choc terrible pour notre génération en voie de disparition »