En ce moment Écouter la radio

Israël est d'accord avec l'Autorité Palestinienne réformée qui dirige Gaza et veut aider à la reconstruction, selon Tsachi Hanegbi

Israël.

Israël est d'accord avec l'Autorité Palestinienne réformée qui dirige Gaza et veut aider à la reconstruction, selon Tsachi Hanegbi
Le chef de la sécurité nationale, Tsachi Hanegbi - X

Un article du conseiller à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, signale que le gouvernement israélien pourrait être en train d'atténuer sa résistance au contrôle de Gaza par l'Autorité palestinienne après la guerre.

L'article, publié par le site d'information saoudien Elaph, affirme également qu'Israël s'est engagé à reconstruire Gaza, aux côtés des Palestiniens, de la communauté internationale et des entreprises privées, décrivant la campagne militaire visant à renverser le Hamas comme étant la libération d'Israël de la bande de Gaza du règne du groupe. la terreur.

« Au-delà de la garantie de la sécurité de nos citoyens, sur laquelle nous ne ferons aucun compromis, Israël n’a aucun intérêt à contrôler les affaires civiles à Gaza, et il faudra un organe directeur palestinien modéré bénéficiant d’un large soutien et d’une légitimité », écrit Hanegbi. "Ce n'est pas à nous de décider qui ce sera."

Hanegbi note la pression de la communauté internationale pour que l'Autorité palestinienne prenne en charge les affaires de Gaza, mais affirme que cela serait impossible sans réformes, notamment en mettant fin à l'incitation à la violence contre Israël.

« Dans sa forme actuelle, l’AP trouve cela difficile à réaliser, et cela nécessitera beaucoup de travail et l’assistance de la communauté internationale et des voisins régionaux. Nous sommes prêts à cet effort », ajoute-t-il.

Cet article marque un changement radical par rapport au refus avoué du Premier ministre Benjamin Netanyahu de considérer le gouvernement de l'AP comme une option pour Gaza d'après-guerre, arguant que l'AP et le Hamas sont en grande partie les mêmes.

Ironiquement, le rapprochement d'Israël avec l'AP intervient alors que Ramallah a indiqué une plus grande volonté de s'allier avec le Hamas, un haut responsable étant revenu mercredi sur ses commentaires dans lesquels il avait critiqué le groupe terroriste.

Ces commentaires font largement écho à la position de Washington, même si le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'est concentré sur les réformes anti-corruption que l'Autorité palestinienne devait entreprendre plutôt que sur les réformes éducatives.

On ne sait pas exactement quelle contribution Netanyahu a apporté à cette chronique, mais Hanegbi est considéré comme un proche allié du Premier ministre et il est peu probable qu'il agisse dans le dos de son patron.

Néanmoins, la chronique suscite quelques critiques en Israël, le député Zvi Souccot du parti d'extrême droite Otzma Yehudit écrivant sur X que Hanegbi n'a pas le droit de publier des idées au nom du gouvernement israélien.

« Nous n'avons aucune responsabilité envers les Gazaouis qui « regardent l'avenir avec beaucoup d'espoir ». Au contraire, ils devraient regarder vers l'avenir avec peur de nous embêter à nouveau », écrit-il sur X. « Nous ne devons rien à la « reconstruction de Gaza ». Sommes-nous devenus fous ? Et aussi, une Autorité palestinienne qui éduque à la tolérance et à l’acceptation n’existe que dans l’esprit des personnes les plus perturbées.

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Israël est d'accord avec l'Autorité Palestinienne réformée qui dirige Gaza et veut aider à la reconstruction, selon Tsachi Hanegbi