En ce moment Écouter la radio

Conférence inaugurale de #AgirEnsemble, chronique d'Arié Bensemhoun

France.

Conférence inaugurale de #AgirEnsemble, chronique d'Arié Bensemhoun
Le directeur du think tank Elnet France, Arié Bensemhoun - Radio J/Nellu Cohn

Bonjour Arié, lundi 18 décembre a eu lieu la conférence inaugurale de #AgirEnsemble. Pourquoi cette initiative qui a réuni près de 1000 personnes à la maison de la Chimie ? 

Bonjour. Tout part du 7 octobre. Ce jour-là, en ouvrant les portes de l’enfer, le Hamas a fait entrer le monde en territoire inconnu. Cette barbarie a eu raison de nos illusions et aura des conséquences qui changeront le monde.

Il y a l’explosion de la haine des Juifs d’abord. Elle a traversé l’Histoire en prenant chaque fois, des formes nouvelles. Depuis la nuit des temps, la Haine de l’Autre, la Haine de soi, la Haine tout court est un élément constitutif et inséparable de l’âme humaine, dont elle est la part obscure.

Mais, pourquoi les Juifs ? Très tôt, en cela qu’ils incarnent les valeurs universelles, les juifs sont devenus les boucs émissaires des échecs, des fantasmes, des frustrations de ceux qui veulent dominer le monde, le soumettre à leurs volontés au mépris de la part d’humanité qui est en chacun de nous.

Justement, pour comprendre, un peu d’histoire s’impose…

C’est même indispensable ! La Shoah constitua le crime absolu. Une entreprise d’extermination industrielle, sans reste et sans trace qui a été rendue possible par les siècles de persécutions, de mensonges et de calomnies que les Juifs ont eu à subir depuis la destruction par les Romains et l’Empereur Hadrien du royaume de Judée en 135.

 

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et la découverte de l’horreur des Camps de la mort, en 1945, l’ONU fut créée et les nations unanimes proclamèrent : « plus jamais ça ! » Une promesse qu’elles ne tarderont pas à trahir.


La renaissance d’un « État Juif » selon les termes de la résolution 181, votée le 29 novembre 1947 par l’Assemblée Générale des Nations Unies, aurait pu inaugurer une nouvelle ère dans l’histoire de l’Humanité débarrassée de l’Antisémitisme qui avait succédé à l’Antijudaïsme chrétien après la révolution et l’émancipation.


Ce ne fut malheureusement pas le cas.

 

« Les Nazis ont déshonoré l’antisémitisme » disait Bernanos au lendemain de la guerre. Cette phrase est choquante, mais ce qu'elle dit de vrai c'est qu'on ne pouvait plus être antisémite, après Hitler, avec la même innocence et le même aplomb qu'avant. Cette haine désormais faisait honte. 

Pour continuer à détester les Juifs il fallait autre chose. 

Vous nous dites que c’est alors que naquit l’Antisionisme pour faire d’Israël, le Juif des nations ! C’est à dire ? 

L’antisionisme est « une incroyable aubaine », écrivait Vladimir Jankélévitch : « Car il nous donne la permission – et même le droit, et même le devoir – d’être antisémite au nom de la démocratie ! L’antisionisme est l’antisémitisme justifié, mis enfin à la portée de tous. Il est la permission d’être démocratiquement antisémite. Et si les juifs étaient eux-mêmes des nazis ? Ce serait merveilleux. Il ne serait plus nécessaire de les plaindre : ils auraient mérité́ leur sort ».

Démonisation, Délégitimation et application d’un Double standard insupportable contre l’État Juif à l’ONU, ont justifié et alimenté le conflit Israélo-arabe, instrumentalisé la « Cause palestinienne » et rendu possible le Pogrom du 7 Octobre !

Le conflit Israélo-arabe est un prétexte qui nourrit tous les fantasmes en recyclant tous les stéréotypes de la détestation des Juifs : occupation, colonisation, apartheid, crime de génocide, épuration ethnique… Ces calomnies proférées avec la complicité des organisations internationales, gangrénées par les dictatures, arment le bras de ceux qui, au-delà d’Israël, veulent abattre nos sociétés démocratiques.

Ainsi, le dévoiement de la cause palestinienne, liée au Hamas, est devenue l’étendard de l’idéologie Wokiste et le cheval de Troie de l’islam radical qui est lancé à la conquête du monde libre. Cette menace n’épargne pas la France déjà durement touchée par le terrorisme islamiste depuis 2012.

Confusion et inversion des valeurs : Nous en sommes là !

Peut-on nourrir malgré tout un peu d’espoir et comment AgirEnsemble peut changer la donne ? 

On le peut et il le faut, car, à la différence de certains responsables politiques, qui, par déni, lâcheté ou opportunisme, pensent pouvoir instrumentaliser l’islamisme au service de leur agenda politique, les Français ne sont pas dupes !

Voilà pourquoi, là où beaucoup ont déjà renoncé, nous devons résister, car se soumettre n’est pas une option quand combattre est la solution.

Il est donc urgent d’AGIR pour informer ceux qui ne savent pas, convaincre ceux qui doutent et faire en sorte que les convaincus soient convaincants afin de mener le combat de la vérité. 

Contre l’ignorance, la haine, la violence, la barbarie, l’islamisme et le terrorisme !

Pour Israël, pour la paix, pour la France et pour la République !

Il est temps d’Agir Ensemble !

Arié Bensemhoun

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Conférence inaugurale de #AgirEnsemble, chronique d'Arié Bensemhoun