En ce moment Écouter la radio

Emmanuel Macron assiste à l'allumage de Hannouka à l'Elysée en présence du Grand Rabbin de France, la polémique enfle

France.

Emmanuel Macron assiste à l'allumage de Hannouka à l'Elysée en présence du Grand Rabbin de France, la polémique enfle
Emmanuel Macron et Haïm Korsia à l'allumage de la première bougie de Hannouka à l'Elysée - Capture d'écran vidéo

Le président de la République a assisté à l’allumage de la première bougie de Hannouka à l’Elysée, en compagnie du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia. Emmanuel Macron a allumé une bougie en mémoire aux victimes des massacres du 7 octobre perpétré par le Hamas contre l’Etat hébreu. Un allumage fait dans le cadre de la remise d’un prix par la Conférence des rabbins européens : le prix Harav Lord Jakobovits, crée il y a bientôt 10 ans, pour récompenser les personnalités du monde politique ou religieux qui se sont distinguées par leur comportement vis-à-vis du peuple juif, du Judaïsme ou d'Israël. 

Cet allumage a entraîné une vive polémique. Le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), Yonathan Arfi, a en effet jugé ce vendredi que c'était «une erreur» que le début de la fête juive de Hanouka ait été célébré jeudi soir à l'Élysée, en présence d'Emmanuel Macron. «Effectivement ce n'est pas la place au sein de l'Élysée d'allumer une bougie de Hanouka parce que l'ADN républicain c'est de se tenir loin de tout ce qui est religieux», a estimé Yonathan Arfi au micro de Sud Radio, au lendemain d'un début de polémique qui pointe la remise en cause des principes de laïcité.

Eitanite Bellaïche

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Emmanuel Macron assiste à l'allumage de Hannouka à l'Elysée en présence du Grand Rabbin de France, la polémique enfle