En ce moment Écouter la radio

Responsables de Tsahal : 2 morts civiles pour 1 terroriste du Hamas tué à Gaza

Israël.

Responsables de Tsahal : 2 morts civiles pour 1 terroriste du Hamas tué à Gaza
Gazaouis évacués vers le sud de l'enclave palestinienne - Capture d'écran X

Environ deux civils ont été tués pour chaque combattant du Hamas tué dans la bande de Gaza, ont déclaré lundi de hauts responsables militaires, ajoutant que Tsahal déployait un logiciel de cartographie de haute technologie pour tenter de réduire le nombre de décès de non-combattants. Interrogé sur les informations des médias selon lesquelles 5 000 combattants du Hamas auraient été tués, l’un des hauts responsables a déclaré aux journalistes lors d’un point de presse : « Les chiffres sont plus ou moins exacts ».

Le ministère de la Santé du Hamas à Gaza affirme que la campagne militaire israélienne, en réponse aux attaques meurtrières du groupe terroriste du 7 octobre, a jusqu'à présent tué environ 15 900 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants. Ces chiffres ne peuvent pas être vérifiés de manière indépendante et incluraient à la fois les terroristes et les civils du Hamas, ainsi que les personnes tuées à la suite des ratés de tir de roquettes des groupes terroristes. Le Hamas n'a jamais précisé combien de ses membres avaient été tués.

"Je ne dis pas que ce n'est pas mauvais que nous ayons un ratio de deux pour un", a déclaré l'un des hauts responsables présents au point de presse, ajoutant que l'utilisation de boucliers humains faisait partie de la "stratégie fondamentale" du Hamas. « Espérons que [le ratio] soit beaucoup plus faible » dans la phase à venir de la guerre, a ajouté le responsable, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Le nombre croissant de morts et la crise humanitaire en cours à Gaza ont suscité l’indignation dans une grande partie du monde. Les États-Unis, allié clé, ont averti Israël de faire davantage pour éviter les pertes civiles alors que les opérations se déplacent vers le sud, où de nombreux habitants de Gaza cherchent refuge après avoir fui le nord dévasté.

À cette fin, ont indiqué les responsables, l’armée utilise un logiciel de cartographie de haute technologie pour suivre les mouvements de population à l’intérieur de la bande de Gaza et émettre des ordres d’évacuation. Le système intègre des signaux téléphoniques et autres, une surveillance aérienne et des informations provenant de sources locales, ainsi que l'IA, pour maintenir une carte constamment mise à jour montrant les concentrations de population sur le territoire. Chacune des 623 cellules de la carte est codée par couleur, le vert désignant les zones où au moins 75 pour cent de la population a été évacuée.

"Dans le sud, parce que nous avons pratiquement doublé la population, les opérations sont beaucoup plus précises", a déclaré le responsable. « Nous prenons beaucoup plus de temps pour nous assurer que nos efforts [d’avertissement aux civils] sont efficaces. »

La carte – qui, selon l'armée, est le produit de huit années de recherche et développement – ​​est à la disposition des commandants et des unités sur le terrain. La carte est utilisée pour coordonner les efforts visant à avertir les civils de quitter certaines zones avant des frappes imminentes par SMS, appels téléphoniques, distribution de tracts et autres annonces, et pour suivre l'efficacité de ces messages en temps réel. Il est similaire à celui mis à disposition en ligne et qui, selon l’armée, vise à permettre aux habitants de Gaza « d’évacuer des endroits spécifiques pour leur sécurité si nécessaire ».

Capture d'écran

Mais le bureau humanitaire des Nations Unies, OCHA, s'interroge sur l'utilité d'un tel outil dans une zone où l'accès aux télécommunications et à l'électricité est sporadique. Lundi soir, la principale société de télécommunications de la bande de Gaza a déclaré que les services de téléphonie mobile et Internet avaient été coupés sur tout le territoire. « Je peux vous assurer que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire les pertes civiles », a déclaré le haut responsable israélien. "Mais cela fait partie des conséquences de la guerre."

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Responsables de Tsahal : 2 morts civiles pour 1 terroriste du Hamas tué à Gaza