En ce moment Écouter la radio

Le Malawi envoie des jeunes travailler dans les fermes désertées d’Israël

International.

Le Malawi envoie des jeunes travailler dans les fermes désertées d’Israël
Benyamin Netanyahou et le ministre des Affaires étrangères du Malawi, Eisenhower Mkaka le 5 novembre 2020 - Haïm Zach/GPO

Plusieurs centaines de jeunes Malawites sont partis en Israël pour travailler dans des fermes désertées à la suite des attaques du groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, a annoncé lundi le gouvernement du Malawi.

Un premier vol transportant 221 jeunes hommes a quitté samedi le Malawi pour Israël, a annoncé le ministère du Travail du petit pays d’Afrique australe, ajoutant que d’autres prendraient bientôt le même chemin.

Des milliers d’employés agricoles ont quitté les fermes d’Israël, un secteur important de l’économie du pays, depuis le début de la guerre, qui a éclaté après l’assaut meurtrier commis par le Hamas sur le sol israélien – une attaque qui a fait 1 200 morts, des civils en majorité. Les terroristes ont aussi kidnappé au moins 240 personnes. Près de 170, dont neuf enfants, ont actuellement retenues en captivité dans la bande de Gaza.

sraël a riposté par une campagne militaire dont l’objectif est de renverser le Hamas au pouvoir à Gaza et de libérer les otages.

Certains étaient des étrangers et sont retournés dans leurs pays d’origine. D’autres étaient des Palestiniens de Gaza qui ont vu leur permis de travail israélien révoqué après les attaques du Hamas.

Certains des travailleurs étrangers figurent parmi les 239 personnes ayant été prises en otages le 7 octobre par le Hamas, selon Israël.

Selon le ministre du Travail du Malawi, Wezi Kayira, Israël fait partie des pays visés par un programme du gouvernement destiné à trouver du travail à ses jeunes à l’étranger, et permettre par ce biais au pays de recevoir des devises étrangères dont il a cruellement besoin.

M. Kayira a souligné l’engagement de son gouvernement à garantir la sécurité des jeunes Malawites envoyés en Israël, assurant qu’ils travailleront dans des endroits certifiés « sûrs ».

Ces départs interviennent à peine deux semaines après qu’Israël a accordé 60 millions de dollars d’aide au Malawi, qui lutte contre une crise économique. Le gouvernement du Malawi a été critiqué par des militants des droits de l’Homme sur la manière dont l’accord a été scellé.

Gabriel Attal

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Le Malawi envoie des jeunes travailler dans les fermes désertées d’Israël