En ce moment Écouter la radio

Crimes du Hamas: qui sont les trois premiers enfants français libérés

Israël.

Crimes du Hamas: qui sont les trois premiers enfants français libérés
Les 3 premiers otages français libérés des mains du Hamas - DR

52 jours de captivité. Les trois premiers otages français, tous mineurs, ont enfin été libérés par le Hamas ce lundi soir. Ils font partie d’un groupe de onze otages, parmi lesquels des Allemands et des Argentins. Ces trois franco-israéliens, âgés de 12 ans et de 16 ans, étaient détenus depuis le 7 octobre.

Le jeune Eitan Yahalomi, 12 ans, le plus jeune disparu français identifié, fait partie des trois otages libérés. Issu d’une famille habitant dans un kibboutz de Nir Oz, au sud d’Israël, à quelques centaines de mètre de la frontière avec Gaza, il avait été enlevé le jour de l’assaut mené par des terroristes du Hamas, avec sa famille. Sa mère et ses deux sœurs ont réussi à s’échapper lors du transfert des prisonniers vers la bande de Gaza. Son père, Ohad, est, lui, toujours porté disparu.

Plusieurs membres de la famille Kalderon ont également été libérés aux côtés d’Eitan: Erez, 12 ans, et sa sœur, Sahar, 16 ans. Cinq membres de cette famille ont été enlevés par le Hamas. La grand-mère, Carmela, 80 ans, et la cousine, Noya, 12 ans, souffrant d’autisme, ont été retrouvées mortes après plusieurs semaines de captivité. Leur père, Ofer Kalderon, 53 ans, est lui toujours détenu. La famille vivait jusqu’ici dans le kibboutz de Nir Oz.

Sahar Kalderon aime «l’art, dessiner, sculpter l’argile et écouter de la pop coréenne ou encore Billie Eilish», précise le Forum des familles d'otages et de personnes disparues, dans un communiqué. Elle était «très proche» de sa grand-mère décédée et «aimait jouer aux échecs ensemble». Erez, «humoriste» à ses heures perdues, aime «les animaux, les promenades en jeep avec son père, le football et le Ping-Pong». Il fait également partie de l’équipe cycliste, est-il encore précisé dans le communiqué.

La libération de ce quatrième groupe d’otages porte à 50 le nombre de prisonniers relâchés par le Hamas depuis le début de la trêve, vendredi. En plus des pères d’Eitan, de Sahar et d’Erez, trois Français sont toutefois encore retenus en otage par le Hamas: Mia Schem, une franco-israélienne de 21 ans, Eliya Toledano, un jeune Français de 27 ans kidnappé avec son amie Mia, et Orión Hernández Radoux, un franco-mexicain âgé d’une trentaine d’années.

Michel Zerbib

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Crimes du Hamas: qui sont les trois premiers enfants français libérés