En ce moment Écouter la radio

Gérald Darmanin veut dissoudre trois groupuscules d’ultradroite, dont la Division Martel

France.

Gérald Darmanin veut dissoudre trois groupuscules d’ultradroite, dont la Division Martel
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin - DR

Le ministre de l’Intérieur a annoncé qu'il allait demander la dissolution de trois groupuscules d'ultradroite parmi lesquels la Division Martel, après les manifestations violentes de militants à Romans-sur-Isère. Alors que 80 militants d’ultradroite ont défilé dans les rues de Romans-sur-Isère ce week-end, prêts à en découdre après le meurtre de Thomas à Crépol, le ministre de l’Intérieur a annoncé vouloir dissoudre trois groupuscules d’extrême droite.

«Je vais proposer la fin d’un groupe qui s’appelle la Division Martel. Rien que le nom évidemment nous fait peur», a lancé Gérald Darmanin au micro de France Inter ce mardi. Ce groupuscule de l’ultradroite parisienne compterait dans ses rangs, des individus ayant participé à la mobilisation samedi soir. «Et puis de deux autres, dont je ne peux pas évoquer les noms puisque nous rentrons dans le contradictoire, mais qui sont directement liés aux mobilisations d’extrême droite», a précisé le patron de Beauvau.

Le ministre de l’intérieur évoque, comme les communistes, une possible guerre civile

«Je crois qu’il y a dans l’ultradroite une mobilisation qui veut nous faire basculer, comme l’a dit (Fabien) Roussel, dans la guerre civile», a déclaré Gérald Darmanin. Lundi, le secrétaire du PCF avait affirmé sur France Inter : «L'extrême droite est en train de nous mener vers l'autoroute de la guerre civile en Europe et en France, et elle le fait pied au plancher.» Face au risque d’un «scénario à l’irlandaise», le ministre de l’Intérieur s’est donc voulu ferme : «Personne ne va remplacer l’État».

Interrogé sur son bilan à l’égard de l’ultradroite, Gérald Darmanin s’est expliqué : «Sur la quarantaine de dissolutions que j'ai proposées depuis que je suis ministre de l'Intérieur, deux ont été retoquées par le Conseil d'État. Et je constate que tous les groupuscules d'ultradroite ont été dissous lorsque je les ai proposées au président de la République.»

Michel Zerbib

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Gérald Darmanin veut dissoudre trois groupuscules d’ultradroite, dont la Division Martel