En ce moment Écouter la radio

Guerre Israël-Hamas : comment se déroulera la libération des otages si attendue

Israël.

Guerre Israël-Hamas : comment se déroulera la libération des otages si attendue
Otages enfants du Hamas - Compte X officiel d'Israël

Ce vendredi, 13 femmes et enfants israéliens retenus à Gaza seront libérées aux alentours de 16h, heure locale.

«Ramenez-les à la maison, maintenant!». Le slogan des familles des otages du Hamas résonne depuis leur enlèvement le 7 octobre. Israël et le mouvement terroriste qui contrôle la bande de Gaza se sont accordés pour une pause des combats pendant quatre jours, et la libération progressive des Israéliens en échange de Palestiniens condamnés. «La pause humanitaire débutera à 7h vendredi», a déclaré le porte-parole du ministère qatari des Affaires étrangères, Majed Al-Ansari. 

13 femmes et enfants, retenus à Gaza, seront libérées «aux alentours de 16h le même jour». Jusqu’à 50 otages israéliens seront délivrés durant les quatre jours de trêve, et 150 Palestiniens sortiront des prisons

Le gouvernement israélien recevra, à la veille de chaque libération, une liste avec les noms des otages relâchés. Une délégation égyptienne veillera, en échange, du «respect de la liste» des condamnés palestiniens remis par Israël, assure l’AFP, citant une source sécuritaire. Les Israéliens seront remis à des responsables sécuritaires de leur pays, accompagné de la Croix-Rouge et encadré par des Égyptiens, au poste-frontière de Rafah, le seul qui ne débouche pas en Israël. Ils seront ensuite acheminés vers l’aéroport d’Al-Arish, à 40 kilomètres de Rafah, et s’envoleront vers l’État hébreu.

Les otages libérés seront ensuite pris en charge par les services sanitaires israéliens. Ils seront envoyés dans l'un des six hôpitaux israéliens : Soroka, Sheba, Wolfson, Ichilov, Shamir ou Schneider, a annoncé Moshe Bar Siman-Tov, le directeur général du ministère de la Santé, dans une conférence de presse ce mercredi, selon le Times of Israël. Ils y seront placés dans des endroits spécifiques pour assurer une meilleure protection et des soins adaptés. Leurs dossiers médicaux sont compilés et remis à l’hôpital qui les accueillera. Des colis avec des vêtements, des objets personnels ou des jouets seront aussi à leur chevet.

Les médias seront, dans un premier temps, tenus à l’écart des otages et de leurs familles. Mais ces dernières pourront accorder des entretiens, si cela leur semble nécessaire.

Michel Zerbib

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Guerre Israël-Hamas : comment se déroulera la libération des otages si attendue