En ce moment Écouter la radio

Israël rappelle son ambassadeur en Afrique du Sud après que Pretoria a appelé à l'arrestation de Netanyahou

International.

Israël rappelle son ambassadeur en Afrique du Sud après que Pretoria a appelé à l'arrestation de Netanyahou
L'ambassadeur israélien en Afrique du Sud Eli Belotserkovsky, le 7 octobre 2023 - Capture d'écran X

Israël a rappelé lundi son ambassadeur en Afrique du Sud Eli Belotserkovsky pour des consultations suite à une série de commentaires et de mesures très hostiles du gouvernement de Pretoria concernant la campagne militaire israélienne à Gaza.

Plus tôt lundi, un ministre du gouvernement sud-africain a demandé à la Cour pénale internationale (CPI) d'émettre un mandat d'arrêt contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu d'ici la mi-décembre.

L’Afrique du Sud a déjà rappelé son propre ambassadeur et son personnel diplomatique d’Israël, et le gouvernement a qualifié à plusieurs reprises la campagne israélienne à Gaza de « génocide ». "Dans le contexte des récents commentaires de l'Afrique du Sud, l'ambassadeur d'Israël en Afrique du Sud a été convoqué pour des consultations à Jérusalem", peut-on lire dans un court communiqué du ministère des Affaires étrangères publié lundi soir.

Lors d'un point de presse lundi, le ministre sud-africain de la présidence, Khumbudzo Ntshavheni, a déclaré que le gouvernement s'attendait à ce que la CPI émette un mandat d'arrêt contre Netanyahu, et que ne pas le faire représenterait un échec de la gouvernance mondiale. « Le monde ne peut pas simplement rester les bras croisés. La communauté mondiale doit se mobiliser pour mettre fin à ce génocide dès maintenant », a déclaré Ntshavheni.

Elle a noté que l'ambassadeur d'Afrique du Sud à La Haye aux Pays-Bas avait déposé la semaine dernière une saisine de la CPI « pour enquêter sur la commission de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocide » contre Israël, en collaboration avec les Comores, Djibouti, la Bolivie et le Bangladesh. « Étant donné qu'une grande partie de la communauté mondiale est témoin de la perpétration de ces crimes en temps réel, y compris des déclarations d'intention génocidaire de la part de nombreux dirigeants israéliens, nous nous attendons à ce que des mandats d'arrêt contre ces dirigeants, y compris le Premier ministre Netanyahu, soient émis sous peu », a déclaré Ntshavheni. « Ne pas le faire serait le signe d’un manque de volonté d’agir de la part de la CPI et un signal fort de l’échec total du système mondial de bonne gouvernance et de la nécessité d’établir un nouveau système. »

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Israël rappelle son ambassadeur en Afrique du Sud après que Pretoria a appelé à l'arrestation de Netanyahou