En ce moment Écouter la radio

Les États-Unis déclarent qu’empêcher les Palestiniens-Américains d’entrer en Israël viole le programme de dérogation

International.

Les États-Unis déclarent qu’empêcher les Palestiniens-Américains d’entrer en Israël viole le programme de dérogation
Passeport américain - Flickr

L’administration Biden a averti Israël qu’elle violait l’accord d’exemption de visa avec les États-Unis lorsqu’elle empêche les Palestiniens-Américains vivant en Judée-Samarie d’entrer en Israël depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre, ont déclaré deux hauts responsables israéliens et américains.

Une violation continue du programme d'exemption de visa par Israël pourrait déclencher une clause dans l'accord selon laquelle, si Israël ne respecte pas l'entrée des citoyens américains sur son territoire, l'exemption de visa des Israéliens vers les États-Unis peut être suspendue. Israël était censé entrer officiellement dans le programme d'exemption de visa à la fin de ce mois, mais à la suite de l'attaque du Hamas, l'administration Biden a décidé de l'avancer de plus d'un mois et de le démarrer dès le 19 octobre. Cette décision constitue une démonstration de solidarité avec le peuple israélien, ainsi qu'une mesure pratique destinée à permettre à l'État juif des zones touchées par la guerre de se rendre plus facilement aux États-Unis s'il le souhaite.

Peu de temps après l'attaque du Hamas, Israël a imposé un blocus de la Judée-Samarie pour des raisons de sécurité et a interdit l'entrée aux Palestiniens qui y vivaient, dont plus de 100 000 travailleurs, qui venaient travailler en Israël chaque jour. La décision a touché des dizaines de milliers d'Américains palestiniens qui, dans les mois précédant le 7 octobre, bénéficiaient d'une liberté de mouvement sans précédent entre la Judée-Samarie et Israël en raison du principe de réciprocité inclus dans l'accord d'exemption de visa, mais après le massacre, ils n'ont pas été autorisés. pour entrer en Israël.

Il y a quelques jours, le nouvel ambassadeur américain en Israël, Jacob J. Lew, a rencontré le conseiller à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, et lui a fait part de ses inquiétudes quant à la situation et aux effets du blocus sur les citoyens américains, selon de hauts responsables israéliens et américains. Lew a déclaré à Hanegbi qu’Israël violait l’accord d’exemption de visa avec les États-Unis lorsqu’il ne permet pas aux Palestiniens-Américains vivant en Judée-Samarie d’entrer dans le pays, et a demandé qu’Israël agisse pour corriger le problème. Un haut responsable israélien a noté que l'ambassadeur américain avait été informé que le blocus avait été imposé à la Judée-Samarie pour des raisons de sécurité et a ajouté qu'il examinerait ce qui pourrait être fait pour résoudre la situation. Un haut responsable américain a déclaré que l’administration Biden avait l’intention de donner à Israël le temps de trouver une solution au problème, mais que si le problème n’est pas résolu d’ici quelques semaines, les États-Unis pourraient geler le programme destiné aux citoyens israéliens.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat 'Houkat - 12/13 Juillet
Les États-Unis déclarent qu’empêcher les Palestiniens-Américains d’entrer en Israël viole le programme de dérogation