En ce moment Écouter la radio

«Nous ne pouvons pas laisser un vide à Gaza» après la guerre, affirme Isaac Herzog

Israël.

«Nous ne pouvons pas laisser un vide à Gaza» après la guerre, affirme Isaac Herzog
Le président de l'Etat d'Israël, Isaac Herzog - Haïm Zach/Bureau du Premier ministre

La bande de Gaza «ne redeviendra pas un sanctuaire du terrorisme», a affirmé le président israélien, Isaac Herzog, au Financial Times. «Si nous partons, qui prendra notre suite ?», s’est-il interroger avant d’assumer : «Nous ne pouvons pas laisser un vide. [...] Plusieurs idées sont discutées». Pour Isaac Herzog, «afin d’empêcher toute nouvelle attaque», Israël doit «avoir une force suffisante».

Le président israélien a regretté «ne pas avoir reçu d’informations à propos des otages» de la part du Hamas. Un porte-parole du groupe terroriste avait proposé, la semaine dernière, la libération de 70 d’entre eux en échange d’un cessez-le-feu de quatre jours. Enfin, Isaac Herzog, assure que son gouvernement négocie «un effort majeur» avec Chypre pour livrer de l’aide humanitaire à Gaza par la mer.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
«Nous ne pouvons pas laisser un vide à Gaza» après la guerre, affirme Isaac Herzog