En ce moment Écouter la radio

Pour Jordan Bardella, Jean-Marie Le Pen « n’était pas antisémite »

France.

Pour Jordan Bardella, Jean-Marie Le Pen « n’était pas antisémite »
Le président du Rassemblement National, Jordan Bardella - DR

Le président du Rassemblement national Jordan Bardella a estimé dimanche que Jean-Marie Le Pen, qui a co-fondé le FN avec un ancien Waffen-SS, n’était « pas antisémite ». « Je ne crois pas que Jean-Marie Le Pen était antisémite », a déclaré Jordan Bardella sur BFMTV. « Je n’aurais pas tenu les propos qu’il a tenus sur le point de détail, parce que pour moi l’horreur de la Shoah n’est pas un point de détail de l’Histoire », a-t-il cependant ajouté, en référence à la célèbre phrase de Jean-Marie Le Pen, qui demeure depuis les années 1980 l’incarnation politique de l’antisémitisme et a été condamné pour cela – pour complicité d’apologie de crime de guerre et contestation de crime contre l’humanité. « La rupture politique entre Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen a précisément eu lieu sur la question de l’antisémitisme, allant même jusqu’à exclure son propre père du Front national », en 2015, a détaillé le président du RN, assurant que son « mouvement politique est parfaitement irréprochable ».

Bardella a évoqué par ailleurs un nouvel antisémitisme, « teinté du vert de l’islamisme et du rouge du gauchisme culturel ». Il a accusé le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon d’être le « porte-parole du Hamas en France » et les Insoumis d’être des « collabos d’une idéologie qui s’est constituée en cinquième colonne dans notre société ».

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Pour Jordan Bardella, Jean-Marie Le Pen « n’était pas antisémite »