En ce moment Écouter la radio

Cloisons protectrices, Kenaf et Kfar Aza, chronique de Jean-François Strouf

Israël.

Cloisons protectrices, Kenaf et Kfar Aza, chronique de Jean-François Strouf
Cloisons protectrices - Facebook

Cette fois nous partons rendre visite à la start up Kenaf Ventures, Une start-up israélienne de technologies propres qui a créé un biomatériau polyvalent à partir d’une plante facile à cultiver. Non seulement elle élimine le dioxyde de carbone de l’air, mais peut également être utilisé comme substitut viable au plastique et aux matériaux de construction.

C’est avec une infinie tristesse que nous devons dire aujourd’hui que Kenaf Ventures est pour l’instant à l’arrêt parce que la startup réalise ses innovations à Kfar Aza et que de nombreuses personnes du kibboutz figuraient parmi les 1 400 personnes tuées le 7 octobre lors de l’horrible massacre commis par le Hamas (Yehi Zichram Baroukh), et on pense qu'un nombre important figure parmi les 241 autres personnes retenues en captivité à Gaza.

Le kibboutz fait partie intégrante de l’entreprise, ils sont actionnaires et partenaires stratégiques de Kenaf Ventures Le kibboutz et l’usine de Kenaf font toujours partie d’une zone militaire fermée et les activités de l’entreprise sont suspendues. Mais ces dirigeants déclarent qu’ils continueront car toute autre option est inconcevable.

L'innovation est due au président et directeur technique de Kenaf, Avishay Morag, qui travaille dans le domaine de l'agriculture depuis de nombreuses années. Il s’agit d’une plante appelée Kenaf également connue sous le nom d'Hibiscus Cannabinus

La méthode exclusive de l’entreprise transforme la plante en un biomatériau pouvant être utilisé comme substitut aux plastiques, aux matériaux de construction et bien plus encore. Et, tout aussi important, en raison de son rendement volumineux, de son taux de croissance rapide et de ses propriétés, il absorbe également des niveaux élevés de dioxyde de carbone par rapport aux autres matériaux d'origine végétale.

La mousse de polystyrène est un matériau extrêmement polluant Il ne disparaît jamais, il ne se biodégrade pas et, à personne n’a réussi jusqu’à aujourd’hui à le remplacer. Parce que c’est essentiellement de l’air avec des propriétés étonnantes et un prix nul. Alors que jusqu’à présent les substituts biosourcés sont beaucoup plus chers. Mais le biomatériau Kenaf, peut être produit à un coût aussi bas que le polystyrène et sans nuire à l'environnement, et il en va de même dans tous les domaines. Kenaf Ventures n’a pas été uniquement fondé pour gagner de l’argent. C’est une entreprise qui vise à faire du bien au monde.

Jean-François Strouf

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat 'Houkat - 12/13 Juillet
Cloisons protectrices, Kenaf et Kfar Aza, chronique de Jean-François Strouf