En ce moment Écouter la radio

L'appel de Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet : «Pour la République et contre l’antisémitisme, marchons»

France.

L'appel de Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet : «Pour la République et contre l’antisémitisme, marchons»
Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet - Capture d'écran vidéo

Face à la recrudescence d’actes antisémites en France, le président du Sénat et la présidente de l’Assemblée nationale appellent à l’organisation d’une grande marche civique dimanche après-midi à Paris.

La République est en danger ; ses fondements mêmes sont attaqués. Il est temps de réagir, il est temps de retrouver ce qui fait la force de notre pays ; le respect des droits de l'homme et de la laïcité, pilier de notre modèle humaniste

« Depuis l’attaque terroriste perpétrée en Israël par le Hamas, le 7 octobre dernier, un massacre d’une ignominie jamais égalée depuis la Shoah, qui a causé la mort de 40 de nos compatriotes, les actes antisémites se multiplient dangereusement dans notre pays », s’alarment les deux édiles.

Les hauts responsables de la représentation nationale estiment que «  La peur s’installe et risque même de se banaliser, si nous ne réagissons pas. Un sursaut s’impose, pour manifester clairement que la France n’accepte pas l’antisémitisme et que les Français ne se résignent pas, et ne résigneront jamais à la fatalité des haines. »

Notre laïcité doit être un rempart contre l’Islamisme

Larcher et Braun-Pivet expliquent encore leur volonté de rassembler de rassembler les forces vives de la nation . « Par-delà leurs différences et leurs divergences, tous les républicains doivent se rassembler, pour réaffirmer l’essentiel : les valeurs qui fondent notre République, les principes de tolérance et de liberté grâce auxquels chacun en France doit pouvoir vivre en paix, quelles que soient ses origines et ses croyances. Notre laïcité doit être protégée, elle est un rempart contre l’islamisme. »

Ce combat, les dreyfusards l’ont mené jadis, et plus tard les résistants, faisant passer avant tout autre considération l’éminente dignité de la personne humaine

Ce combat continue aujourd’hui, et il appartient tout particulièrement au Parlement de le conduire, en présence des périls qui visent les droits et libertés les plus fondamentaux, garantis par la loi et la Constitution.

Et de conclure :

« C’est pourquoi, nous, Gérard Larcher, président du Sénat, et Yaël Braun-Pivet, présidente de l'Assemblée nationale, appelons dimanche après-midi à une grande marche civique entre le Palais Bourbon et le Palais du Luxembourg unissant tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de notre République et sont déterminés à les défendre. 

Une marche pour la République et contre l’antisémitisme.

Une marche pour la France des droits de l'homme et pour la nation réunie.

Une marche des citoyens pour dénoncer les porteurs de haine.

Une marche pour la libération des otages dont huit de nos compatriotes.

Comme l’écrivait Clemenceau en défendant Dreyfus : « La France ne serait plus la France, si elle refusait de nous entendre ».

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
L'appel de Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet : «Pour la République et contre l’antisémitisme, marchons»