En ce moment Écouter la radio

"Netanyahou n'a pas parlé d'occuper Gaza après la guerre", précise le ministre israélien Ron Dermer

Israël.

"Netanyahou n'a pas parlé d'occuper Gaza après la guerre", précise le ministre israélien Ron Dermer
Ron Dermer et Benyamin Netanyahou - Avi Ohayon/GPO

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu "n'a pas parlé d'occuper Gaza" après la guerre avec le Hamas, a précisé Ron Dermer, ministre israélien des Affaires stratégiques, lors d'un entretien mardi soir sur la chaîne américaine MSNBC.

"On (Israël, NDLR) s’est retiré totalement de Gaza depuis 17 ans et on a récupéré un État terroriste. On ne peut pas répéter ceci, c’est évident. Une fois que le Hamas ne sera plus au pouvoir et après le démantèlement de son infrastructure, Israël devra avoir une responsabilité générale de sécurité pour une période indéfinie", a déclaré le ministre qui siège en tant qu'observateur au cabinet de guerre israélien.

Interrogé sur la manière dont sera "organisée cette responsabilité", Ron Dermer a reconnu que la question restait ouverte mais a affirmé "qu'il ne s’agira pas d’une occupation". "Qui va gérer Gaza ? Si c’est une force palestinienne qui gouverne Gaza pour le bien-être de ses habitants et sans vouloir détruire Israël, alors on pourra discuter", a indiqué de son côté M. Dermer.

Les propos de cet ancien ambassadeur d'Israël aux États-Unis, proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, interviennent après que Washington a affirmé s'opposer à une nouvelle occupation à long terme de Gaza par Israël.  "De façon générale, nous ne soutenons pas une réoccupation de Gaza et Israël ne le soutient pas non plus", a déclaré à la presse le porte-parole du département d'Etat américain, Vedant Patel mardi. "Nous avons des discussions actives avec nos homologues israéliens sur ce à quoi devrait ressembler la bande de Gaza après le conflit. Le président (américain Joe Biden, ndlr) maintient sa position selon laquelle une réoccupation par les forces israéliennes n'est pas la bonne chose à faire", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, John Kirby, lors d'un briefing avec la presse. "Il y a une chose sur laquelle il n'y a absolument pas de doute : le Hamas ne peut pas faire partie de l'équation", a-t-il ajouté.

Le porte-parole du Hamas, Abdel Latif al-Qanou, a réagi sur Telegram à ces propos, affirmant que "ce que Kirby a dit sur l'avenir de Gaza après le Hamas est un fantasme. Notre peuple est en symbiose avec la résistance et lui seul décidera de son avenir". 

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
"Netanyahou n'a pas parlé d'occuper Gaza après la guerre", précise le ministre israélien Ron Dermer