En ce moment Écouter la radio

Guerre Israël-Hamas : Dior aurait remplacé Bella Hadid par un mannequin israélien

International.

Guerre Israël-Hamas : Dior aurait remplacé Bella Hadid par un mannequin israélien
La mannequin américaine, Bella Hadid - Capture d'écran vidéo

Dior aurait pris fait et cause pour Israël en sanctionnant Bella Hadid pour ses prises de position. C'est ce qu'affirme le site jordanien Albawaba, selon lequel le mannequin américain aurait été remplacée comme ambassadrice de la marque par un mannequin israélien, May Tager. Une annonce qui a suscité une levée de boucliers sur les réseaux sociaux, et la propagation du hashtag "#BoycottDior". 

Bella Hadid est l'égérie de la gamme de maquillage Dior depuis 2016. C'est pourtant May Tager qui a été choisie pour la prochaine campagne de promotion du maquillage de la marque prévue pour Noël. 

Comme à chaque opération militaire israélienne dans la bande de Gaza, Bella Hadid n'a pas manqué de s'emparer des réseaux sociaux dès les premières heures de la guerre pour dénoncer les opérations israéliennes dans la bande de Gaza, non sans avoir au préalable condamné les attaques terroristes du Hamas. 

"Mon cœur saigne de douleur devant ce que je vois se dérouler. Je pleure pour les mères des enfants tués à Gaza… les frères, sœurs, parents, les amis disparus à jamais. Je pleure pour les familles israéliennes, je condamne les attaques terroristes. Nul ne devrait être arraché à ses proches de cette façon. C’est valable pour les Israéliens et les Palestiniens", a-t-elle écrit sur Instagram, sortant du silence trois semaines après les attaques du Hamas.  

Dans ce même post, elle affirmait avoir été victime de menaces de mort. "Je reçois des menaces de mort quotidiennes, mon numéro de téléphone a été divulgué et ma famille se sent en danger." Son père d'origine palestinienne, Mohammed Hadid, est allé jusqu'à comparer Israël au Troisième Reich dans une publication sur les réseaux sociaux. 

La maison de couture appartenant à LVMH Fashion group dirigé par Sidney Toledano n'a publié aucune déclaration officielle concernant le remplacement de Bella Hadid. Sidney Toledano, ancien PDG de Dior, n'avait pas hésité en 2011 à renvoyer manu militari son couturier John Galliano, après des propos antisémites. 

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
Guerre Israël-Hamas : Dior aurait remplacé Bella Hadid par un mannequin israélien