En ce moment Écouter la radio

Cloisons protectrices, chronique de Jean-François Strouf

Israël.

Cloisons protectrices, chronique de Jean-François Strouf
Panneaux protecteurs - Facebook

Cette fois nous allons sacrifier le caractère environnemental de cette start up israélienne. Sa situation géographique, le Kibboutz Karmia, dont nous avons déjà parlé pour son usine de panneaux solaires utilisés dans l’agrovoltaïque et la raison d’être de cette start up le justifient pleinement. La start-up israélienne Ortech Defense Systems a développé des panneaux muraux brevetés qui, selon elle, peuvent protéger n'importe quelle pièce de tout type de bâtiment contre les explosions, la fragmentation et même les entrées forcées.

Près de 10000 roquettes ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza depuis le début de la guerre déclenchée par le Hamas le 7 octobre – et si de nombreux Israéliens peuvent se réfugier dans des pièces en béton armé construites dans leurs appartements et maisons, il y a plus de 1,6 million de foyers dans le pays qui n'offrent pas un tel abri à ses résidents.

Depuis 1992, la loi israélienne stipule qu’une pièce à l’épreuve des bombes – connue familièrement sous le nom de « mamad » (acronyme hébreu pour espace d’appartement protégé) – doit être installée dans tous les nouveaux bâtiments résidentiels et industriels. Mais il reste encore des millions de citoyens vivant dans des maisons construites avant cela, qui restent vulnérables aux tirs de roquettes ou aux éclats d’obus qui tombent lorsque les missiles sont projetés du ciel par Dôme de Fer ou d’autres défenses israéliennes.

Les panneaux, qui peuvent être entièrement appliqués à une pièce en seulement une semaine, sont constitués d'une combinaison de polymères et de fibre de verre construits sur des poutres en acier. Les fenêtres et les portes ne peuvent cependant pas être renforcées par la solution et sont remplacées par leurs versions hermétiques en acier utilisées dans les locaux sécurisés habituels. Les tests menés par Tsahal ont révélé que les pièces renforcées par les panneaux muraux de l'entreprise étaient même capables de résister à la détonation de 800 kg de TNT. Une épaisseur de huit millimètres de matériau donne à une pièce la solidité d’un Mamad.

Il n'y a pas de limites de construction et la solution Ortech peut être utilisée dans n'importe quel bâtiment, même ceux qui ne peuvent pas avoir d'abris en béton en raison de leur poids. La solution est si légère qu'elle n'affecte pas la construction du bâtiment. Et cette solution connait un nombre record de commandes. Il faudra bien sûr attendre que Karmia qui est actuellement zone militaire fermé parce qu’il a été attaqué le 7 octobre soit de nouveau accessible.

Jean-François Strouf

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chavouot - 11/12/13 Juin
Cloisons protectrices, chronique de Jean-François Strouf