En ce moment Écouter la radio

Un avertissement rédigé en 2016 par Avigdor Liberman prédisait une attaque du Hamas

Israël.

Un avertissement rédigé en 2016 par Avigdor Liberman prédisait une attaque du Hamas
Le chef du parti Yisrael Beytenou, Avigdor Liberman - Ariel Hermoni/Ministère israélien de la Défense

En 2016, le ministre de la Défense de l’époque, Avigdor Liberman, avait rédigé un document de 11 pages mettant en garde contre les plans du groupe terroriste palestinien du Hamas visant à faire irruption par la frontière de Gaza, à envahir les communautés du sud d’Israël, à organiser des massacres et à prendre des otages.

Lundi, plusieurs médias israéliens ont publié des extraits de ce document. Bien qu’il soit de notoriété publique depuis longtemps qu’Israël craint de telles attaques en provenance de Gaza ou du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah au nord, le massacre d’Israéliens dans le sud d’Israël, le 7 octobre, a montré clairement qu’il ne s’était pas correctement préparé à les prévenir.

Le samedi 7 octobre au matin, quelque 2 500 terroristes ont fait irruption en Israël par voie terrestre, maritime et aérienne, tuant plus de 1 400 personnes, dont une majorité de civils, dans leurs maisons et lors d’un festival de musique en plein air. Le Hamas et les factions terroristes alliées ont également pris au moins 240 otages – dont une trentaine d’enfants – dans la bande de Gaza, où ils restent captifs.

Dans un document qualifié de « top secret » et étrangement prémonitoire, Liberman écrit : « Le Hamas a l’intention de porter le conflit en territoire israélien en envoyant un nombre important de forces bien entraînées – comme les commandos de [l’unité dite] ‘Nukhba’ [élite en arabe] par exemple – en Israël pour essayer de capturer une communauté israélienne – ou peut-être même plusieurs communautés – à la frontière de Gaza et de prendre des otages. Au-delà des dommages physiques causés à la population, cela entraînera également des dommages significatifs pour le moral et les sentiments des citoyens d’Israël. »

Les médias indiquent que le document avait été présenté au Premier ministre Benjamin Netanyahu et au chef d’état-major de l’armée israélienne de l’époque, Gadi Eizenkot, avec un appel à mener une attaque surprise contre le Hamas pour déjouer ses plans.

Liberman, un politicien engagé qui dirige le parti Yisrael Beytenu, avait exhorté l’armée à mettre en place des plans pour « s’assurer que le prochain conflit avec le Hamas sera le dernier ».

Liberman avait prévenu que le report d’une telle frappe après 2017 permettrait au groupe terroriste palestinien du Hamas de renforcer suffisamment ses roquettes et ses forces terrestres pour atteindre un niveau redoutable à la suite de la guerre de 2014.

Liberman avait cité les décisions prises par le bureau politique du Hamas lors d’une réunion tenue au Qatar en septembre 2016, au cours de laquelle il avait noté qu’il fallait du temps pour se regrouper avant de lancer un assaut dans le but d’anéantir Israël d’ici 2022.

Ce document fait état des intentions du Hamas de constituer une force de 40 000 combattants et de développer des capacités permettant d’attaquer Israël depuis la mer et la terre, d’acquérir des drones et d’utiliser des contre-mesures de guerre électronique. Il note également que le Hamas a considérablement augmenté ses demandes financières auprès de l’Iran.

Liberman avait également mis en garde contre une dépendance excessive à l’égard de la barrière de sécurité de Gaza.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
Chabbat Chela'h - 28/29 Juin
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Un avertissement rédigé en 2016 par Avigdor Liberman prédisait une attaque du Hamas