En ce moment Écouter la radio

Jihad en France : 3 adolescents radicalisés auraient fomenté un attentat contre une représentation diplomatique israélienne

France.

Jihad en France : 3 adolescents radicalisés auraient fomenté un attentat contre une représentation diplomatique israélienne
Police française - DR

Les adolescents, âgés de 15 et 16 ans, avaient été arrêtés début septembre et mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personnes. Les trois adolescents radicalisés arrêtés fin août et début septembre en Indre-et-Loire et mis en examen par un juge antiterroriste à Paris auraient envisagé une «action violente au préjudice de représentation diplomatique israélienne en Belgique», a indiqué lundi 23 octobre une source judiciaire. L'enquête avait été ouverte en juin à la suite d'une visite domiciliaire menée quelques semaines plus tôt chez un adolescent âgé de 15 ans en Indre-et-Loire. Selon la source judiciaire, confirmant une information du Parisien, «l'exploitation de ses supports révélait une profonde adhésion à l'idéologie djihadiste et des échanges visant à commettre une action violente au préjudice de représentation diplomatique israélienne en Belgique».

Messageries cryptées, la défense plaide la naïveté de ces adolescents 

Lui et deux autres adolescents, âgés de 15 ans et 16 ans, ont ensuite été interpellés fin août puis début septembre en France et mis examen pour association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteintes aux personnes. Ils échangeaient, notamment via des messageries cryptées, «sur les cibles et la fabrication d'explosifs». «Initialement, c'était quelque chose d'assez naïf. Lui, il ne percevait pas la gravité de ce qu'il était en train de commettre. Il n'avait pas la conscience de participer à une organisation terroriste ou de fomenter réellement des projets terroristes», a réagi sur BFM l'avocate d'un des adolescents, Alexandra Hawrylyszyn. Le 15 septembre, lorsque l'AFP avait fait état de ses interpellations, le parquet national antiterroriste avait confirmé qu'il «leur est effectivement reproché d'avoir, mus par une idéologie djihadiste, constitué des groupes sur les réseaux sécurisés en vue de la préparation d'une action violente». Comme dans de récentes arrestations de jeunes radicalisés, il s'agit «encore une fois de profils jeunes, avec sans doute une part d'immaturité, de mal-être adolescent». Les investigations se poursuivent.

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
Chabbat Chela'h - 28/29 Juin
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Jihad en France : 3 adolescents radicalisés auraient fomenté un attentat contre une représentation diplomatique israélienne