En ce moment Écouter la radio

Israël/Hamas : Mélenchon flirte avec l’antisémitisme pur après son tweet sur la présidente de l’Assemblée Nationale en Israël

France.

Israël/Hamas : Mélenchon flirte avec l’antisémitisme pur après son tweet sur la présidente de l’Assemblée Nationale en Israël
Le chef de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon - Capture d'écran YouTube

«C’est une nouvelle cible qu’on me met sur le dos», a réagi la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, sur France Inter, après l’attaque de Jean-Luc Mélenchon dimanche. Le leader de La France insoumise l’a accusée, alors qu’elle était en déplacement en Israël, de «camper à Tel-Aviv pour encourager le massacre» à Gaza.

Le mot « camper »n’ a pas été utilisé par hasard

«J’ai été très choquée», a-t-elle assuré, regrettant que «certains cherchent la division». «Il y en a qui soufflent sur les braises de façon incessante, méprisante», a martelé Yaël Braun-Pivet, ajoutant être «convaincue que le mot "camper" n’a pas été choisi au hasard».

«Je ne comprends pas pourquoi c'est l'identité juive qui ressort: je suis Française, je ne suis pas pratiquante, je ne suis pas croyante mais certains ne voient plus que ça», a-t-elle déploré. «Quand je lis certains tweets, que je reçois directement des lettres de menace, bien sûr que je me sens en danger, quand je ne peux pas sortir de chez moi sans protection policière», a détaillé la présidente de l'Assemblée nationale.

La LFI fustige le déplacement de Yaël Braun-Pivet

Le débat à l’Assemblée nationale sur la situation au Proche-Orient ce lundi après-midi pourrait aussi être perturbé par la polémique autour du déplacement de sa présidente Yaël Braun-Pivet en Israël dimanche. En compagnie du patron du parti Les Républicains, Éric Ciotti, elle a alors affirmé que le France soutenait «pleinement» Israël et que rien ne devait «empêcher» le pays «de se défendre» dans la guerre qui l'oppose au Hamas.

Jean-Luc Mélenchon a accusé la présidente de l’Assemblée de «camper à Tel-Aviv pour encourager le massacre» à Gaza. «Pas au nom du peuple français!», a protesté le leader de La France Insoumise sur X, en postant une vidéo de la manifestation parisienne propalestinienne. Une attaque condamnée à son tour par de nombreux élus, de la majorité, de LR, du RN et jusqu'au PS, où la députée Valérie Rabault a dénoncé des «accusations (...) abjectes».

Au centre des critiques depuis les massacres perpétrés par le Hamas le 7 octobre pour ne pas avoir qualifié de «terroriste» le Hamas, La France insoumise a dit son intention de «demander des comptes» à Yaël Braun-Pivet sur son déplacement en Israël lors de ce débat.

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Balak - 19/20 Juillet
Israël/Hamas : Mélenchon flirte avec l’antisémitisme pur après son tweet sur la présidente de l’Assemblée Nationale en Israël