En ce moment Écouter la radio

Retour d’un voyage parlementaire en Israël et guerre de désinformation, la chronique d'Arié Bensemhoun

Israël.

Retour d’un voyage parlementaire en Israël et guerre de désinformation, la chronique d'Arié Bensemhoun
Le directeur exécutif du think tank Elnet France, Arié Bensemhoun - DR

La crise que nous traversons est aussi caractérisée par une profonde inversion des valeurs. Le Hamas est une entreprise terroriste. C’est donc une organisation criminelle qu’il faut traiter comme telle. Or, presque tout le monde, y compris beaucoup de ceux qui ont condamné le pogrom du 7 octobre, parlent du Hamas comme s’il s’agissait d’une organisation légale et légitime !

Je suis étonné que les organisations internationales n’aient pas fait leur travail en lançant des mandats d’arrêts internationaux contre tous les dirigeants du Hamas qui ont préparé, exécuté et revendiqué les crimes barbares contre les populations du sud d’Israël.

Ce n’est pas à la diplomatie, mais à la police et la justice internationale qu’il incombe de désigner le Hamas et prendre les mesures pour le mettre hors d’état de nuire en ordonnant son désarmement, son démantèlement et la poursuite des criminels qui se réclament de lui.

Au lieu de cela le Hamas est traité au même niveau que l’Etat d’Israël démocratique, légal, légitime et agressé dans des conditions barbares.

Ceux qui renvoient dos-à-dos un État souverain et une organisation terroriste et criminelle, sapent les fondements de notre société déjà aux prises avec le séparatisme, l’islamisme, le terrorisme.

La défense du Hamas et des organisations terroristes, au nom de la cause palestinienne, en dit long sur la nature de cette cause dont le seul objectif est la destruction d’Israël et l’extermination des juifs. Les masques tombent et les manifestations qui donnent lieu à tous les débordements et qui servent de prétexte à l’expression débridée de la Haine des Juifs devraient ôter tous doutes à ceux habitués à se voiler la face.

L’affaire du bombardement de l’hôpital de Gaza en dit long sur la mauvaise foi des soi-disant défenseurs des droits des palestiniens. Il n’a pas fallu longtemps à ceux qui veulent qu’Israël soit coupable, pour l’accuser d’un acte dont il n’est pas responsable, sur les seuls dires mensongers du Hamas qui n’a pas hésité à parler de 500 morts pour une rocket du Jihad Islamique tombée sur un parking.

Les contempteurs d’Israël qui se sont précipités à publier sur X (ex Twitter) pour accabler Israël, devraient avoir honte. Il doivent être montrés du doigt et combattus car ils sont une menace pour les valeurs que nous avons en partage, qui définissent notre civilisation à qui les barbares ont déclaré la guerre.

Arié Bensemhoun

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Retour d’un voyage parlementaire en Israël et guerre de désinformation, la chronique d'Arié Bensemhoun