En ce moment Écouter la radio

Une frappe sur un hôpital à Gaza fait plus de 200 morts, le monde s'indigne

Israël.

Une frappe sur un hôpital à Gaza fait plus de 200 morts, le monde s'indigne
Image satellite de l'hôpital à Gaza après la frappe - Unité du porte-parole de Tsahal

Un hôpital a été pris pour cible mardi soir à Gaza, faisant plus de 200 morts. Une enquête initiale de Tsahal montre que l'explosion de cet hôpital a bel et bien été causée par un lancement de fusée raté du Jihad Islamique. La chaîne Al Jazeera a notamment filmé en direct ce qui s'apparente à ce lancement infructueux - une fusée retombée dans la bande de Gaza, et qui a provoqué un incendie. "Il est clair que Tsahal n'a pas frappé l'hôpital de Gaza", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, qui ajoute avoir suffisamment d'informations pour le prouver. Daniel Hagari l'affirme : "Au moment du tir, nous ne menions aucune opération aérienne près de l'hôpital et les roquettes qui ont frappé le bâtiment ne correspondent pas aux nôtres." L'armée devrait aussi fournir "les conversations en arabe" qui indiquent que c'est bien le Djihad islamique le responsable.

Il faut aussi rappeler que les trois quarts des roquettes du Hamas retombent dans la bande de Gaza. Le porte-parole international de Tsahal soutient à CNN : "Nous n'avons pas frappé cet hôpital. Nous ne frappons intentionnellement aucune installation sensible, et certainement pas les hôpitaux. Nous sommes très conscients de la présence de civils." Rappelons que 450 roquettes du Hamas sont retombées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre le 7 octobre dernier. 

Le monde s'indigne

Cette frappe et ce drame ont suscité de nombreuses réactions en Israël suite à l'accusation des médias, qui ont tous annoncé, avec les pays arabes, avant même de vérifier l'information, que l'armée israélienne était responsable de cette frappe. "Les terroristes barbares de Gaza SONT ceux qui ont attaqué l'hôpital de Gaza, pas Tsahal", accuse Benjamin Netanyahou. "Ils ne se contentent pas de tuer nos enfants, ils tuent aussi les leurs"; déclaration de Yaïr Lapid. Le président Isaac Herzog a également pris la parole sur son compte Twitter : "Honte aux médias qui avalent les mensonges du Hamas et du Jihad islamique et diffusent dans le monde entier une diffamation sanglante du 21ème siècle. Honte aux terroristes de Gaza qui versent volontairement le sang d'innocents."

Lara Tchekov

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
Chabbat Chela'h - 28/29 Juin
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Une frappe sur un hôpital à Gaza fait plus de 200 morts, le monde s'indigne