En ce moment Écouter la radio

Guerre Israël-Hamas : un joueur algérien de l'OGC Nice relaie «l'appel à la haine antisémite» d'un prédicateur palestinien

France.

Guerre Israël-Hamas : un joueur algérien de l'OGC Nice relaie «l'appel à la haine antisémite» d'un prédicateur palestinien
Le défenseur de Nice, Youcef Atal - Capture d'écran Instagram

Le football gangréné par l’islamisme et l’antisémitisme ? En tous les cas ,Youcef Atal a partagé sur Instagram une vidéo d’un prédicateur palestinien appelant Dieu à envoyer «un jour noir sur les juifs».

«Des excuses ???? Dehors !» «Apologie du terrorisme.» Le joueur de l’OGC Nice Youcef Atal suscite l’ire de la communauté juive. Jeudi soir, le latéral algérien a publié, après la victoire de son équipe contre le Cap-Vert (5-1), une photo sur Instagram de lui arborant une écharpe sur laquelle est inscrit «Palestine will be free». Autrement dit «la Palestine sera libre». Mais c’est le post qui suit, quelques instants plus tard, qui met le feu aux poudres : le joueur relaie, toujours sur Instagram, 

Une vidéo du cheick palestinien Mahmoud al-Hasanat, qui appelle Dieu à envoyer «un jour noir sur les juifs»

Le joueur de 27 ans est désormais au cœur d'une polémique sur fond du conflit entre le Hamas et Israël. Samedi 7 octobre, le groupe terroriste islamiste qui contrôle la bande de Gaza a lancé une attaque meurtrière en territoire israélien. À ce jour, au moins 1300 personnes sont mortes dans l’État hébreu selon l’armée, et 2300 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza dans la riposte de l’État hébreu, selon le Hamas.

Un «appel à la haine, voire à tuer des juifs» d’un imam suivi par près de 10 millions de personnes 

Dans l’extrait en question, le prédicateur palestinien exhorte de même Dieu à accompagner la main des Gazaouis s’ils «jettent la pierre», rapporte Nice Matin . Un «appel à la haine, voire à tuer des juifs», estime un médecin niçois interrogé par le quotidien régional. L’imam, suivi par près de 9,5 millions d’utilisateurs sur le réseau social TikTok, est connu pour ses prises de position radicales.

Après l’incendie de Notre-Dame de Paris en 2019, Mahmoud al-Hasanat exhortait les dirigeants arabes à garder leurs larmes et leur argent pour les mosquées plutôt que de faire des dons pour une cathédrale «d'où a été lancée une croisade contre les musulmans», rappelle le journal local. En octobre 2020, le terroriste tunisien qui a tué trois personnes dans l’attentat de la basilique Notre-Dame, à Nice, avait partagé des vidéos du prédicateur avant de passer à l’acte.

Le maire de Nice en colère

Le joueur a supprimé sa «story» en fin de journée. Mais, affirme le médecin niçois à Nice Matin, «nous ne laisserons pas passer ! Nous avons déjà alerté le cabinet du maire, Rudy Salles et Éric Ciotti. Nous allons faire remonter un signalement au procureur de la République». Le maire de Nice, Christian Estrosi, a d’ailleurs réagi sur X (ex-Twitter) en demandant au joueur de «présenter ses excuses et de dénoncer les terroristes du Hamas». «Si tel n'était pas le cas, il n'aurait plus sa place dans notre club», conclut l’édile.

L'OGC Nice en service minimum

Le club azuréen, selon Nice Matin, s'en tient au message «de fraternité et de paix» qu'il a diffusé de son côté ce vendredi et apporte «son soutien à tous ceux qui souffrent». La justice, à date, n’a pas été saisie d’un signalement dans cette affaire.

Les excuses très timides du joueur algérien 

Le joueur de Nice est revenu sur son post relayant une vidéo du cheick palestinien Mahmoud al-Hasanat, qui appelle Dieu à envoyer «un jour noir sur les juifs».

Silencieux depuis, Youcef Atal a publié une story sur son compte Instagram ce dimanche afin de présenter ses excuses : «J'ai conscience que ma publication a choqué plusieurs personnes, ce qui n'était pas mon intention, et je m'en excuse», écrit le joueur, dans le viseur de plusieurs personnalités politiques locales depuis sa prise de position dont le maire de Nice Christian Estrosi. «Je tiens à clarifier mon point de vue sans aucune ambiguïté : je condamne fermement toutes formes de violence, où que ce soit dans le monde, et je soutiens toutes les victimes. Jamais je ne soutiendrai un message de haine. La paix est un idéal auquel je crois fermement.» A voir désormais si ces excuses suffisent à éteindre l’incendie... Non elles sont loin d’être suffisantes et témoignent bien d’une dérive islamiste dans le monde du football professionnel.

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Guerre Israël-Hamas : un joueur algérien de l'OGC Nice relaie «l'appel à la haine antisémite» d'un prédicateur palestinien