En ce moment Écouter la radio

Le Liban affirme que le Hezbollah a promis de ne pas rejoindre la guerre à moins qu'Israël ne « harcèle » le pays

International.

Le Liban affirme que le Hezbollah a promis de ne pas rejoindre la guerre à moins qu'Israël ne « harcèle » le pays
Le président libanais, Michel Aoun (à gauche) - DR

Le ministre libanais des Affaires étrangères, Abdallah Bouhabib, a déclaré que son gouvernement avait reçu l'assurance du Hezbollah qu'il ne se joindrait pas aux combats à moins qu'Israël ne « harcèle » le Liban. Dimanche matin, le Hezbollah a lancé des obus de mortier sur des sites militaires israéliens à la frontière libanaise, alors que les combats se poursuivaient dans le sud d'Israël.

X

Le groupe terroriste soutenu par l'Iran a affirmé avoir tiré des dizaines de roquettes et d'obus sur trois positions israéliennes dans la région contestée du Mont Dov en solidarité avec l'attaque du Hamas. Le groupe libanais a déclaré dans un communiqué que l’attaque, utilisant « un grand nombre de roquettes et d’obus », était en solidarité avec la « résistance palestinienne ». Il a affirmé que les positions israéliennes avaient été directement touchées.

L’armée israélienne n’a signalé aucun blessé et a déclaré avoir répondu par des tirs d’artillerie en direction de la zone de lancement et par une frappe de drone contre les « infrastructures du Hezbollah » dans la région. Selon une source militaire, le site visé par la frappe de drone était une tente que le groupe terroriste avait installée sur le territoire israélien il y a quelques mois.

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat 'Houkat - 12/13 Juillet
Le Liban affirme que le Hezbollah a promis de ne pas rejoindre la guerre à moins qu'Israël ne « harcèle » le pays