En ce moment Écouter la radio

La paix israélo-saoudienne ne peut pas ignorer les Palestiniens, selon le Roi Abdallah II de Jordanie

International.

La paix israélo-saoudienne ne peut pas ignorer les Palestiniens, selon le Roi Abdallah II de Jordanie
Le Roi Abdallah II de Jordanie - DR

L'éventuel accord de normalisation entre l'Arabie saoudite et Israël sous les auspices du président américain Joe Biden fait toujours parler d'eux en raison de ses conséquences régionales et internationales massives.

Beaucoup estiment que la conclusion d’un tel accord de normalisation entre Israël et l’Arabie Saoudite constituerait une avancée historique dans la politique mondiale. Cela pourrait avoir un effet sismique, contrairement à tout ce que la région a connu depuis des années, et être encore plus important que la signature des accords de Camp David entre Israël et l’Égypte il y a plus de quatre décennies.

La Jordanie et l’Autorité palestinienne (AP) surveillent de près ce que pourrait signifier pour elles l’issue d’un accord saoudo-israélien.

Le roi Abdallah II de Jordanie craint qu'un tel accord de normalisation entre l'Arabie saoudite et Israël ne se fasse aux dépens de son royaume. Dans son récent discours à l’Assemblée générale des Nations Unies, il a mis en garde contre le fait de négliger la question palestinienne dans tout accord de paix ou de normalisation.

Le roi a souligné l’importance de la solution à deux États, comme il l’a fait dans le passé, et a fait référence aux accords d’Abraham, un accord de normalisation historique négocié en 2020 par les États-Unis entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn. Il a également fait allusion au fait que cet accord, conclu sous l’ancien président Donald Trump, n’a rien apporté pour les Palestiniens.

« Les accords d’Abraham ont déclenché quelque chose. Mais cela ne répondra jamais aux aspirations que nous souhaitons tous si vous ne résolvez pas le problème pour les Palestiniens », a déclaré le roi Abdallah dans son discours à l’ONU.

Il a fait des remarques similaires à propos de la pression américaine en faveur d’une normalisation entre Israël et l’Arabie Saoudite.

« Cette croyance… de certains dans la région selon laquelle on peut parachuter au-dessus de la Palestine, traiter avec les Arabes et revenir en arrière – cela ne fonctionne pas », a-t-il déclaré. « Il y a quelque chose que veut l'Arabie Saoudite, il y a quelque chose que veulent les Israéliens, il y a quelque chose que veulent les Américains. Ce qu’il faut ajouter à cet élément, c’est ce que les Palestiniens en retirent. »

Gabriel Attal

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Pin'has - 26/27 Juillet
La paix israélo-saoudienne ne peut pas ignorer les Palestiniens, selon le Roi Abdallah II de Jordanie