En ce moment Écouter la radio

La semaine américaine de Netanyahou

Israël.

La semaine américaine de Netanyahou
Le couple Netanyahou s'envole vers les Etats-Unis - GPO

Parenthèse américaine cette semaine pour Benyamin Netanyahou. Le Premier ministre israélien s'est envolé cette nuit pour les Etats-Unis. Et son itinéraire commence par un entretien avec Elon Musk, aujourd'hui clairement un des hommes les plus puissants du monde. Le magnat américain, patron entre autres de Tesla, SpaceX et de Twitter rebaptisé X, parle depuis longtemps d'égal à égal avec les chefs d'Etat. Rien d'étonnant donc, à ce que le chef du gouvernement israélien veuille le rencontrer, même s'il semblerait plus approprié que ce soit lui qui le reçoive à Jérusalem. On sait que les deux hommes parleront intelligence artificielle, un sujet qui leur tient à cœur. En revanche, l'ordre du jour ne mentionne pas le contentieux qui oppose depuis des semaines Elon Musk à l'ADL. La Ligue anti-diffamation américaine a épinglé le patron du réseau social X pour sa nouvelle politique qui donne droit de cité sur sa plateforme aux conspirationnistes et aux antisémites. Musk de son côté accuse l'ADL de mener une campagne de boycott contre le réseau X et de lui avoir fait perdre 60% de ses revenus publicitaires. Est-ce que Netanyahou va aborder le sujet qui fâche ? Ce qui lui permettrait d'optimiser ensuite ses entretiens avec les responsables de la communauté juive américaine. Affaire à suivre.

Mais la visite de Netanyahou est aussi diplomatique et même d'abord diplomatique, puisque c'est l'agenda international qui est déterminant. Le Premier ministre israélien prononcera vendredi matin un discours devant l'Assemblée Générale des Nations Unies. Et il profitera de sa présence à New York en même temps que celle de nombreux chefs d'Etat et de gouvernement pour rencontrer notamment le président ukrainien. Les deux hommes ne se sont pas vus depuis le début de l'offensive russe contre l'Ukraine en février 2022, ni depuis que Benyamin Netanyahou a repris la tête du gouvernement israélien. Et on sait que Volodymyr Zelensky lui reproche une neutralité qu'il considère comme une partialité en faveur de la Russie. Le Premier ministre israélien a aussi prévu un entretien avec le président turc Erdogan, qui marquera là encore leur première rencontre depuis la normalisation des relations bilatérales. Il est effectivement important pour Netanyahou de réapparaitre sur la scène internationale après l'épisode du gouvernement Bennett-Lapid.

Et on attend aussi pour mercredi la rencontre avec Joe Biden. Et c'est certainement l'épreuve la plus délicate sur ce parcours américain du Premier ministre israélien. Car cette fois, entre San Francisco et New York, il n'y aura pas d'escale à Washington. Benyamin Netanyahou, qui tenait à sa rencontre avec le président des Etats-Unis dans le Bureau ovale de la Maison Blanche, devra se contenter d'une photo dans une salle du siège des Nations Unies à New York, avec une poignée de mains sur fond de drapeaux. Des mois d'efforts, des navettes de Ron Dermer, son ministre aux Affaires stratégiques, entre Jérusalem et Washington, rien n'aura fait céder le président démocrate. Une rebuffade qui a du mal à passer pour Benyamin Netanyahou, mais dont il devra pourtant s'accommoder. Le porte-parole de la Maison Blanche a confirmé que l'entretien porterait sur l'Iran, la poursuite de l'intégration régionale d'Israël et les valeurs communes partagées par les Etats-Unis et Israël – comprenez, la réforme judiciaire en Israël -, qui coince toujours du côté de l'administration démocrate. D'autant que les adversaires de la réforme sont aussi mobilisés de l’autre côté de l'Atlantique et que le Premier ministre israélien retrouvera le mouvement de contestation en Californie et à New York.

Pascale Zonszain

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
La semaine américaine de Netanyahou