En ce moment Écouter la radio

Israël, bilan 5783

Israël.

Israël, bilan 5783
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou - Capture d'écran GPO

Rosh Hashana, c'est l'occasion de faire le point sur l'année écoulée. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que pour les Israéliens, elle n'a pas été simple. On l'a presque oublié, mais c'est il y a moins d'un an que les Israéliens retournaient aux urnes pour la cinquième fois en trois ans. Depuis, l'activité politique a probablement été plus intense que durant les sept décennies précédentes. La nouvelle coalition Likoud-religieux nationalistes-orthodoxes formée par Benyamin Netanyahou - dont c'est le sixième gouvernement - a annoncé début janvier une réforme du système judiciaire. Mais personne n'avait anticipé la réaction que cela allait déclencher. Israël avait déjà connu des mouvements de contestation et des manifestations, mais jamais encore sur une si longue période et à une telle fréquence. Pour donner une idée de la mobilisation, le chef de la police israélienne Kobi Shabtaï a additionné tous les participants de toutes les manifestations contre la réforme depuis janvier, pour arriver au chiffre hallucinant de 7 millions de personnes. C'est comme le nombre de voitures qui passent sur un tronçon de route donné durant une période donnée, peu importe que ce soit plusieurs fois les mêmes. Cela reste sans précédent à l'échelle israélienne, qui compte rappelons-le 9 millions huit cent mille habitants. Dans ces conditions, le projet de réforme et la contestation qu'elle a suscitée ont presque éclipsé tout le reste.

Pourtant, le volet sécuritaire n'a pas non plus quitté l'actualité depuis 12 mois. La violence terroriste ne s'est pas apaisée. L'année aura été marquée par l'un des bilans les plus lourds depuis la fin de la seconde intifada avec 36 victimes. Les forces de sécurité israéliennes sont plus que jamais en alerte et déployées dans toute la Judée Samarie, alors qu'on dénombre en permanence près de 200 alertes terroristes. La menace iranienne sur le front nord est de plus en plus prégnante. Tsahal poursuit ses opérations contre l'enracinement iranien en Syrie. Le Hezbollah à la frontière libanaise multiplie les incidents et les provocations, persuadé que la situation politique intérieure affaiblit ses capacités opérationnelles et sa réactivité. Le chef du Mossad a d'ailleurs récemment averti le régime de Téhéran, qu'il serait directement visé à la tête, s'il continuait à téléguider des attaques contre des Israéliens ou des Juifs, partout dans le monde. Et l'aviation de Tsahal s'entraine à des opérations longue distance.

Il y a quand même des signes positifs pour l'année qui vient. D'abord, le processus diplomatique qui continue, bon gré mal gré. Même si la normalisation avec l'Arabie Saoudite n'est pas pour demain matin, elle n'est pas abandonnée. Seulement on sait qu'elle dépend aussi d'une accalmie politique sur la scène intérieure israélienne. Les relations avec le Maroc se pérennisent. Cet été, Israël a décidé de reconnaitre officiellement la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, ce qui a valu à Benyamin Netanyahou une invitation du roi Mohammed VI. Elle se concrétisera quand le Maroc aura pansé ses blessures après le terrible séisme qui l'a frappé il y a quelques jours. Les relations extérieures d'Israël restent stables, en dépit de la crise politique et même les tensions avec Washington ne touchent pas au cœur du partenariat stratégique. Et puis, il ne faut jamais oublier qu'une crise n'a pas que des aspects négatifs. Cela permet aussi d'ouvrir de nouvelles perspectives, de stimuler la créativité quand il faut trouver des solutions. Espérons que l'année qui s'ouvre soit l'occasion pour Israël de mettre en œuvre une nouvelle fois son célèbre esprit d'innovation. Shana Tova !

Pascale Zonszain

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
Chabbat Chela'h - 28/29 Juin
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Israël, bilan 5783