En ce moment Écouter la radio

Sept morts dans de nouveaux combats entre Palestiniens dans un camp au Liban

International.

Sept morts dans de nouveaux combats entre Palestiniens dans un camp au Liban
Camp de Palestiniens au Liban - Capture d'écran vidéo

La guerre entre factions palestiniennes opposées a repris dans les camps dits de réfugiés au Liban. Des camps maintenus depuis la première guerre israélo-arabe en 1948 avec des groupes palestiniens qui espèrent toujours revenir dans les territoires palestiniens et en finir avec l’Etat Juif.

Sept personnes dont des civils ont été tuées et 16 blessées mercredi 13 septembre lors de nouveaux combats entre factions rivales dans un camp de réfugiés palestiniens dans le sud du Liban, selon un nouveau bilan du Croissant-Rouge palestinien. Mardi, le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas et son rival islamiste Hamas s'étaient engagés à maintenir un fragile cessez-le-feu décrété lundi soir à Aïn el-Heloué, le plus grand camp palestinien du Liban, où les combats ont été déclenchés le 7 septembre entre groupuscules islamistes et combattants du Fatah. Le Hamas n'est pas partie prenante aux combats.

Le camp de Aïnel-Heloué théâtre de ces affrontement entre factions palestiniennes rivale

Selon un correspondant de l'AFP à Saïda, ville voisine du camp, des blessés ont été transportés vers deux hôpitaux, l'un à l'intérieur du camp et l'autre à Saïda. Les violents combats à la mitrailleuse et à la roquette ont bloqué la route qui jouxte le camp. Des dizaines de familles palestiniennes ont fui les violences. Le nouveau bilan porte à 16 le nombre de personnes tuées et à une centaine celui des blessés, parmi lesquels des civils, depuis le 7 septembre.

Le Hamas joue les diplomates 

Mardi, de hauts responsables palestiniens, dont Azzam al-Ahmad du Fatah, la formation la plus puissante à Aïn el-Heloué, et Moussa Abou Marzouk du Hamas, se sont rencontrés à l'ambassade palestinienne à Beyrouth. Ils ont souligné leur «plein engagement à consolider le cessez-le-feu» et à «poursuivre la coordination avec l'Etat libanais». Mais les combats ont repris mercredi soir.

La sécurité dans les camps n’est pas assurée par l’armée libanaise

En vertu d'un accord de longue date, l'armée libanaise ne se déploie pas dans les camps palestiniens où la sécurité est assurée par des factions palestiniennes. Aïn el-Heloué est le plus grand des 12 camps palestiniens au Liban qui ont été établis après l'arrivée de réfugiés de la première guerre israélo-arabe, déclenchée lors de la création de l'Etat d'Israël en 1948.

54 000 réfugiés s'y entassent, dont des islamistes radicaux et des personnes recherchées par la justice

Selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), les derniers combats ont déplacé des centaines de familles. Fin juillet-début août, 13 personnes ont péri lors d'affrontements similaires pendant cinq jours. 

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhar - 24/25 Mai
Sept morts dans de nouveaux combats entre Palestiniens dans un camp au Liban