En ce moment Écouter la radio

«Empêcher la propagation de la haine antisémite» : il faut interdire le concert de Freeze Corleone à Nantes

France.

«Empêcher la propagation de la haine antisémite» : il faut interdire le concert de Freeze Corleone à Nantes
Le rappeur antisémite, Freeze Corleone - DR

L’artiste aux textes parfois antisémites est attendu au Zénith de Nantes le 1er décembre. Un conseiller municipal a écrit au préfet de Loire-Atlantique et à la présidente de la métropole de Nantes pour dénoncer sa venue.

«Faut brûler tous les pédocriminels comme Polanski et Jack Lang» : la sortie du nouvel album de Freeze Corleone, dans la nuit de dimanche à lundi, fait encore scandale.

 Plusieurs personnalités en prennent pour leur grade. Au même moment, à Nantes, le rappeur fait l’objet d’une controverse. Alors qu’il est attendu au zénith de la métropole le 1er décembre, le conseiller municipal Foulques Chombart de Lauwe a demandé vendredi l’interdiction de son concert dans un message publié sur X (ex-Twitter).

« L’apologie du nazisme » selon l’élu qui a écrit au Prefet

«À plusieurs reprises ce musicien tient dans ses chansons des propos antisémites en faisant l'apologie du nazisme signalés à plusieurs reprises par la Licra», écrit l’élu de droite, dans une lettre envoyée au préfet Fabrice Rigoulet-Roze ce 11 septembre. Il pointe du doigt plusieurs passages dont certains avaient déjà suscité la polémique. «J'arrive déterminé comme Adolf dans les années 30», cite en exemple l’élu, à propos du titre «Baton Rouge». Ou encore «Je préfère être accusé d'antisémitisme que de viol comme Darmanin », extrait du nouveau titre «Shakvat» dévoilé en avant-première en juillet.

«En tant que représentant de l'État dans notre département et face à de tels propos, nous vous interpellons afin que tous les leviers soient mis en œuvre pour empêcher la propagation de la haine antisémite qui n'a pas sa place et n'aura jamais sa place dans notre République», écrit le membre du groupe Mieux Vivre à Nantes. 

La métropole de Nantes indique de son coté  qu’elle ne «cautionne évidemment pas les propos antisémites de cet artiste». Quant aux moyens d’action, elle ajoute des précisions : côté municipalité, «les maires n'ont pas les moyens d'intervenir en dehors d'un arrêté municipal dont on sait qu'il sera cassé». Côté préfecture, «le Préfet peut interdire au motif de risque de troubles à l'ordre public». Côté zénith, la marge de manœuvre est réduite . Un échange est aussi prévu avec le maire de Saint-Herblain et le préfet.

La Licra écœurée par l’individu qui « préfère être accusé d’antisémitisme que de viol » 

Jamais condamné par la Justice, le rappeur a été pointé du doigt à plusieurs reprises par la LICRA. « 'Qui peut spontanément affirmer «préférer être accusé d'antisémitisme que de viol' ? Cette pathétique punchline de Freeze-Corleone en forme d'aveu doit faire réfléchir à leurs responsabilités ceux qui lui donnent de l'audience. Nous y veillerons», avait dénoncé cet été la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme. Celui qui s’exprime très rarement dans les médias avait également été lâché par son label Universal Music qui, en 2020, avait dénoncé «des propos racistes inacceptables».

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Bé'houkotai - 31 Mai/01 Juin
«Empêcher la propagation de la haine antisémite» : il faut interdire le concert de Freeze Corleone à Nantes