En ce moment Écouter la radio

Les proches de Trump le poussent à soutenir l’accord Biden pour normaliser les relations entre Jérusalem et Ryad

International.

Les proches de Trump le poussent à soutenir l’accord Biden pour normaliser les relations entre Jérusalem et Ryad
L'ancien président américain, Donald Trump - DR

Jared Kushner et Lindsay Graham poussent Donald Trump à soutenir la normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite. Pour son gendre et le sénateur, l'accord, négocié par Joe Biden, confirme la justesse de sa politique au Moyen-Orient. Le sénateur républicain Lindsey Graham et l’ancien haut-conseiller à la Maison Blanche Jared Kushner veulent convaincre l’ex-président Donald Trump de soutenir l’initiative prise par Joe Biden, son successeur à la Maison Blanche. Cette démarche visant à négocier un accord de normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite serait dans la droite ligne de la vision Trumpiste.

Le pacte de défense que Ryad cherche à signer avec les États-Unis, en échange de la normalisation des liens avec l’État hébreu, nécessitera probablement l’aval du Congrès et le soutien d’au moins une partie des Républicains qui siègent dans ce dernier, qui est profondément divisé

Ainsi une opposition trop militante de Trump à l’accord pourrait donc porter atteinte aux chances de Biden d’obtenir le soutien bipartisan dont il a besoin. C’est pourquoi Lyndsey Graham et Jared Kushner tentent de rallier le soutien de l’ancien président. Ces deux personnalités estiment pour leur part qu’un éventuel accord de normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite est une question d’intérêt national qui transcende la politique américaine.

Prolongement des Accords d’Abraham? 

« J’ai dit au président Trump… C’est le prolongement naturel des Accords d’Abraham et si on peut le faire, alors faisons-le. Peu importe la manière dont l’accord est conclu et par qui. C’est une bonne chose pour la stabilité au Moyen-Orient, pour notre sécurité nationale et le président Trump mérite là-dessus qu’on lui rende sa part de crédit », a déclaré Graham au site d’informations Axios, mercredi.

N’hésitant pas à flatter l’égo de l’ancien président , le député républicain vétéran a déclaré avoir dit à Trump que le travail livré par Biden pour élargir les accords de normalisation entre Israël et ses voisins arabes dans le cadre des Accords d’Abraham – qui avaient été négociés par Trump – était « le plus grand des compliments ».

Kobi Gideon/GPO

Le gendre Jared Kushner, qui avait été l’un des moteurs des Accords d’Abraham, a transmis également le même message à son beau-père, lui disant qu’un accord conclu entre Jérusalem et Ryad viendrait confirmer la justesse de la politique qui avait été mise en œuvre par Trump au Moyen-Orient, selon Axios. «Jared Kushner a été d’une grande aide. Il a eu des idées pour la composante palestinienne de l’accord de normalisation. Je sais qu’il a proposé son assistance, je pense que la Maison Blanche le considère comme utile », a livré le sénateur républicain au site d’information. Des arguments de politique internationale qui ne sont pas non plus étrangers à des partenariats financiers. Aussi par exemple le Fonds public d’investissement saoudien a investi la somme de deux milliards de dollars dans le fonds de capital-investissement de Kushner, Affinity.

Pour l’heure on ne sait pas si Joe Biden a répondu aux plaidoyers de Lindsay Graham et de Donald Trump. Graham est l’un des républicains qui soutiennent avec le plus de ferveur l’effort livré par Biden. Il se rendra le mois prochain en Arabie saoudite et en Israël pour la deuxième fois de l’année, pour tenter de faire avancer l’accord.

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Les proches de Trump le poussent à soutenir l’accord Biden pour normaliser les relations entre Jérusalem et Ryad