En ce moment Écouter la radio

France. Un lycée de Seine-Saint-Denis en grève contre l’interdiction de porter l'abaya

France.

France. Un lycée de Seine-Saint-Denis en grève contre l’interdiction de porter l'abaya
Une femme portant l'abaya - DR

À Stains, le collectif «Lycée Utrillo 93 en lutte» appelle à un rassemblement devant l’établissement ce mercredi, demandant également plus de moyens.

«Non à la politique islamophobe du gouvernement.» 

Des enseignants et membres du personnel du lycée Maurice-Utrillo de Stains (Seine-Saint-Denis) ont appellé à la grève et à un rassemblement devant l’établissement ce mercredi 6 septembre à midi pour protester contre l’interdiction du port de l’abaya à l’école et demander plus de moyens. «Nous n'avons pas à faire la police du vêtement», écrit le collectif Lycée Utrillo 93 en lutte dans un tract de «bienvenue» distribué à la rentrée et partagé sur les réseaux sociaux. «Nous refusons de stigmatiser les élèves qui portent une abaya ou un qamis.»

Une manifestation portée par l’extreme gauche et soutenue par des musulmans rigoristes et met en avant le « manque de moyens »

Le collectif estime que «la polémique lancée par le gouvernement sur les abayas et sur les qamis cherche à cacher les attaques qui sont faites contre le système public d'éducation, en particulier la baisse drastique de moyens». Il dénonce les conditions de travail dans l’établissement, qui verrait l’effectif de ses classes augmenter, aurait perdu un poste de CPE, et manquerait d’autres membres du personnel. Par cette grève, ils veulent exiger «les moyens pédagogiques et éducatifs qui nous permettent de travailler correctement».

Cette initiative pourrait se répandre à d’autres établissements

Le collectif Lycée Utrillo 93 en lutte prévenait déjà en février dernier qu’à la rentrée 2023, le lycée n’aurait «plus les moyens de fonctionner». Il s’était également opposé à la réforme du bac et ses épreuves de spécialités organisées en mars. Un point sur lequel Emmanuel Macron a décidé de revenir dès cette année scolaire, estimant qu’elles ne pouvaient pas se tenir «si tôt dans l’année».

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Bé'houkotai - 31 Mai/01 Juin
France. Un lycée de Seine-Saint-Denis en grève contre l’interdiction de porter l'abaya