En ce moment Écouter la radio

France. Rentrée des classes : 67 élèves ont refusé de retirer leur Abaya selon Gabriel Attal.

France.

France. Rentrée des classes :  67 élèves ont refusé de retirer leur Abaya selon Gabriel Attal.
le ministre de l'Education, Gabriel Attal - DR

Le ministre de l’Éducation nationale relève que 298 adolescentes ont bravé l’interdiction en se présentant en robe longue traditionnelle devant les établissements scolaires.

Le gouvernement était inquiet de cette rentrée scolaire

La rentrée scolaire était placée sous haute tension. Lundi, quelque 12 millions d’élèves retrouvaient les bancs de l’école partout en France. Un jour de rentrée marqué par l’entrée en vigueur de l’interdiction des abayas et des qamis dans les établissements scolaires. En dépit des consignes, 298 élèves se sont présentés vêtus d’une abaya bravant ainsi les autorités . «Il y a eu toute cette phase d'explication de dialogue et une très grande majorité se sont conformées à la règle», a détaillé le ministre de l’Éducation nationale. Reste que 67 jeunes filles ont refusé de se «conformer à la règle» à l’arrivée dans l’établissement. «Elles sont rentrées chez elles. Dans les prochains jours, elles reviendront et on verra si elles se sont conformées à la règle», a-t-il poursuivi.

67 réfractaires au total sont rentrées chez elles , un phénomène des grandes villes qui n’est pas terminé

Ces comportements ont été répertoriés, selon lui, «plutôt autour des grandes agglomérations et de grandes métropoles», et concerneraient «moins d’une centaine d’établissements» en France, sans préciser les communes touchées. Les chefs d’établissements devraient être à nouveau confrontés au refus de certaines élèves, ce mardi et mercredi, lors de la rentrée des lycéens de première et terminale. «Mes services vont rester mobilisés pour expliquer les choses. On a envoyé dans les établissements où l’on sait que ces situations se présentent des personnels formés et des équipes valeurs de la République des rectorats», a également annoncé Gabriel Attal.

Lundi, le ministre avait fait état de 513 «potentiellement concernés» par la question de l’abaya sur 60.000 écoles.Quatre jours plus tard,  les chefs de l’établissement recevaient une note de service en guise de vade-mecum , à la veille de leur prérentrée du 1er septembre. L’interdiction de l’abaya n’a donné lieu à aucun «incident» lors de ce premier jour de rentrée scolaire, a de son côté fait savoir la première ministre Élisabeth Borne, lors d’une visite dans une école primaire d’Ille-et-Vilaine.

Michel Zerbib

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Métsora - 19/20 Avril
France. Rentrée des classes : 67 élèves ont refusé de retirer leur Abaya selon Gabriel Attal.