En ce moment Écouter la radio

Une délégation américaine à Riyad pour évoquer la normalisation avec Israël

International.

Une délégation américaine à Riyad pour évoquer la normalisation avec Israël
Brett McGurk - X

Une délégation américaine de premier plan s'apprête à se rendre à Riyad cette semaine pour des discussions avec des représentants saoudiens, centrées sur la possibilité d'une normalisation des relations entre l'Arabie saoudite et Israël. Brett McGurk, conseiller spécial de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient, et Barbara Leaf, secrétaire d'État adjointe chargée des affaires du Proche-Orient, piloteront la délégation. Cette mission fait suite à la visite récente de Jake Sullivan et Antony Blinken, qui ont également échangé avec des dignitaires saoudiens le mois dernier.

Les responsables américains y rencontreront par ailleurs une délégation palestinienne à Riyad, dirigée par Hussein al-Sheikh, secrétaire général du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), également en visite en Arabie saoudite. Selon des sources américaines et palestiniennes citées par le Times of Israel, les Palestiniens cherchent à évaluer et peut-être à influencer les avantages potentiels que Ramallah pourrait obtenir dans le cadre d'un accord entre l'Arabie saoudite et Israël.

De son côté, le Département d'État américain a précisé qu'aucune annonce officielle n'est attendue pour l'instant. Des observateurs bien informés suggèrent que si Riyad opte pour une modification de sa politique de longue date, qui conditionne toute normalisation avec Israël à une résolution du conflit israélo-palestinien, tout accord futur pourrait inclure des mesures significatives favorables à la création d'un État palestinien.

Parmi les concessions potentielles figurent le soutien des États-Unis à la reconnaissance de la Palestine en tant qu'État membre à part entière de l'ONU, la réouverture du consulat américain à Jérusalem dédié aux affaires palestiniennes, l'abrogation des législations du Congrès classant l'Autorité palestinienne comme organisation terroriste, ainsi que le transfert de certaines zones de Cisjordanie du contrôle israélien au contrôle palestinien.

Du côté saoudien, la "liste de souhaits" comprend un pacte de sécurité mutuelle avec les États-Unis à la manière des accords de l'OTAN, un programme nucléaire civil soutenu par Washington et l'accès à des armements avancés. En contrepartie, les États-Unis anticipent que l'Arabie saoudite atténuerait ses liens économiques et militaires avec des pays comme la Chine et la Russie et consoliderait le cessez-le-feu mettant fin à la guerre civile au Yémen.

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Nasso - 14/15 Juin
Une délégation américaine à Riyad pour évoquer la normalisation avec Israël