En ce moment Écouter la radio

Une tendance émergente : Des Israéliens optent pour l'exil en Allemagne

Israël.

Une tendance émergente : Des Israéliens optent pour l'exil en Allemagne
L'Allemagne, autrefois marquée par les tragédies de l'Holocauste, devient de plus en plus une "terre promise" pour les Israéliens dissidents en quête d'un nouvel horizon. Malgré les inquiétudes suscitées par la montée de l'extrême droite et les souvenirs douloureux de l'Holocauste, un nombre croissant d'Israéliens font le choix audacieux de s'installer en Allemagne, cherchant une échappatoire à leurs préoccupations politiques et une chance de recommencer ailleurs. L'auteur israélien Tomer Dotan-Dreyfus est l'un de ces individus. En 2011, il a pris la décision de quitter son pays, influencé par la politique menée par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Aujourd'hui, il tire la sonnette d'alarme sur les réformes judiciaires en Israël et la réélection du Premier ministre, incitant ainsi ses compatriotes à envisager l'exil en Allemagne. Son témoignage résonne avec de nombreuses voix similaires qui cherchent refuge dans ce pays Européen. L'intérêt croissant des Israéliens pour l'Allemagne est alimenté par plusieurs facteurs. Les manifestations et les élections en Israël ont contribué à un mouvement en faveur de l'obtention de la nationalité allemande. Des entreprises spécialisées dans les démarches administratives confirment cette tendance. L'Allemagne est considérée comme un pays stable en Europe, attirant également les descendants de familles juives. "Beaucoup de Juifs sont venus d'Allemagne. Les familles juives - leurs descendants, le revendiquent aujourd'hui," explique Yoav Stern, gérant de Stern EU. Les chiffres officiels du gouvernement allemand dévoilent que près de 3 700 Israéliens ont obtenu la nationalité allemande au cours de l'année précédente. Actuellement, plus de 14 000 personnes de nationalité israélienne ont élu domicile en Allemagne. Cependant, ce choix n'est pas sans obstacles, et il met en lumière les défis de l'intégration. Malgré le désir de nombreux Israéliens de s'installer en Allemagne pour diverses raisons, des problèmes majeurs persistent. Récemment, un Israélien a été agressé après avoir parlé hébreu au téléphone en Allemagne, suscitant des inquiétudes quant à la persistance de l'antisémitisme. Cette agression survient dans un contexte où le parti d'extrême droite AfD gagne en influence, suscitant des préoccupations parmi ceux qui ont des liens avec l'Holocauste. En 2017, un représentant de l'AfD avait même critiqué le mémorial de l'Holocauste à Berlin, provoquant un tollé. La montée en puissance de l'extrême droite en Allemagne suscite des craintes quant à l'avenir politique du pays. Lorenz Blumenthaler, spécialiste de l'extrême droite, exprime des inquiétudes concernant la mobilisation de l'électorat de l'AfD et ses répercussions potentielles sur le parlement européen. Tomer Dotan-Dreyfus partage ces préoccupations en raison de son histoire familiale marquée par l'Holocauste. Pour lui, la montée de l'extrême droite en Allemagne représente une menace imminente pour les groupes opprimés et les communautés de la diaspora. C/E

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaire

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Arnold Il y a 2 mois

Etrange article. L'antisémite aujourd'hui vient essentiellement du monde arabo-musulman, il n'est pas membre de l'AfD. Etrange aussi le terme pogrom utilisé pour les massacres du 7 octobre. Il s'agit plutôt d'une razzia avec enlèvement et assassinat. Les cosaques tuaient et blessaient mais n'enlevait que rarement. La dhimitude est une notion souvent refoulé chez les juifs d'orient.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Une tendance émergente : Des Israéliens optent pour l'exil en Allemagne