En ce moment Écouter la radio

Blue Tech Summit - Start Up, chronique de Jean-François Strouf

Israël.

Blue Tech Summit - Start Up, chronique de Jean-François Strouf
(Crédit : Hagai Nativ/Université de Haifa)
La semaine dernière, nous avons présenté le Blue Tech Summit 2023, les thématiques et les enjeux de ce sommet qui se déroule à Haïfa. Nous allons maintenant présenter quelques-unes des startups israéliennes en pointes dans l’innovation technologique liée à la protection des océans et autres sujets autour des questions maritimes. Les navires commerciaux utilisent de grandes quantités de mazout, ce qui est à la fois coûteux et pollue gravement l'atmosphère. En 2020, de nouvelles réglementations mondiales sur la restriction de la pollution sont entrées en vigueur. Ces restrictions obligent les armateurs à convertir ou remplacer leurs moteurs (coût très élevé). Cette solution pourrait ne durer que jusqu'à la prochaine étape des réglementations sur la limitation de la pollution. Notre solution consiste à réduire l'utilisation du moteur (ce qui permettra d'économiser du carburant et de réduire les émissions) et d'ajouter une source hybride de force propulsive : la propulsion éolienne. NayamWings Ltd développe un nouveau système de propulsion éolienne pour les navires maritimes basé sur une voile à aile rigide. La maniabilité unique du système - roulis + lacet + tangage (protégé par un brevet) permet l'utilisation d'une aile aux performances propulsives suprêmes qui surpassent tous les autres systèmes de voiles d'ailes (200 % de plus que les voiles souples et 80 % - 150 % de plus que autres voiles d'aile). Le système sera contrôlé de manière autonome, simple et facile à utiliser, et est unique en ce qu'il minimise le moment d'inclinaison généré par toutes les voiles d'aile dans la plupart des directions du vent. Une fois ajusté à l'angle souhaité, le système d'aile ne consomme aucune énergie. Le système peut réduire le mât et niveler l'aile lors de la navigation sous les ponts, l'entrée dans les ports, le chargement ou le déchargement, et lors de la navigation dans des conditions météorologiques extrêmes. My Ocean Twin vise à s'attaquer au problème colossal des déchets plastiques dans les océans. A travers la création d'un jumeau numérique de l'océan, My Ocean Twin propose une solution unique qui peut aider à sauver nos océans de la pollution. Un système de grille sophistiqué a été mis en place, qui permet de partitionner virtuellement l'océan en parcelles géolocalisées. Ces parcelles sont frappées sous forme de jetons non fongibles (NFT), qui peuvent être achetés, vendus et échangés. Les revenus générés par ces transactions seront acheminés vers une sélection d'organisations non gouvernementales (ONG) spécialisées dans le nettoyage des déchets plastiques des océans. Avec My Ocean Twin, chaque individu peut contribuer à la préservation de nos océans et à la conservation de la vie marine. Culture de la mer. Seacrop se consacre à l'introduction d'une nouvelle source de nourriture au menu de l'humanité - le plancton marin. Cette source alimentaire riche en nutriments et respectueuse de l'environnement a été largement inexploitée, principalement en raison de la difficulté de la récolter de manière économiquement viable. Seacrop a résolu ce problème avec sa technologie de fibre exclusive, permettant de récolter le plancton marin de manière efficace et durable. La mission de Seacrop est de fournir une source de nourriture abondante et de haute qualité, tout en s'attaquant au problème critique de l'insécurité alimentaire qui est en augmentation dans le monde. Jean-François Strouf

Newsletter

Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Béhaalotekha - 21/22 Juin
Blue Tech Summit - Start Up, chronique de Jean-François Strouf