En ce moment Écouter la radio

Yair Lapid travaille pour stopper le boycott de Ben & Jerry’s en Israël

Israël.

Yair Lapid travaille pour stopper le boycott de Ben & Jerry’s en Israël
(Crédit : Twitter)

La marque aux crèmes glacées et la société mère Unilever Global ont décidé de mettre fin à leur accord de licence en Israël pour protester contre les agissements de l’Etat hébreu en Judée-Samarie. Le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid travaille pour permettre à Ben & Jerry's Israël de continuer à respecter les réglementations anti-boycott d'Israël, selon le Jerusalem Post.

Avi Zinger, licencié israélien de Ben & Jerry's, s'est battu contre la marque aux États-Unis et sa société mère Unilever Global pour leur décision de mettre fin à leur accord de licence en Israël en raison de son refus d'enfreindre la loi israélienne et d'arrêter de vendre au-delà de la frontière. L'effort est mené sur plusieurs fronts diplomatiques, juridiques et législatifs.

Des sources proches de Lapid ont affirmé qu'il se passait des choses sur la question qu'ils ne pouvaient pas encore divulguer. 

La loi sur le boycott, adoptée par la Knesset en 2011, prévoit des sanctions immédiates contre une entreprise ou une organisation boycottant. Mais la décision de Gideon Sa'ar d'appliquer la loi dans le cas de Ben & Jerry's nécessitait l'approbation de la commission des lois et de la constitution de la Knesset.

Des responsables du ministère des Affaires étrangères ont indiqué que Lapid s'occupait lui-même de la question et qu'il y aurait bientôt des nouvelles à ce sujet.

Raphaël Uzan

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Yair Lapid travaille pour stopper le boycott de Ben & Jerry’s en Israël