En ce moment Écouter la radio

L'association Adam Teva VaDin (l'homme, la nature et la justice), la chronique de Jean-François Strouf

Israël.

L'association Adam Teva VaDin (l'homme, la nature et la justice), la chronique de Jean-François Strouf
(Crédit : Facebook)

Israël, faut-il le rappeler, n'a pas de parti écologiste, voit s'implanter lentement des ONG internationales du type GreenPeace d'où l'importance de voir émerger des associations pour le climat, la biodiversité, l'environnement plus généralement.  L'association  Adam, Teva Va Din  commence à jouer un rôle très important en matière de lobbying pour faire passer des lois qui fixent des normes en matière d'industrialisation et de santé publique.

La loi stipule que d'ici 2030, Israël s'efforcera de : Réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40%. Produire au moins 50% de l'électricité à partir d'énergies renouvelables. Réduire la consommation d'électricité en 2030 de 17% des tarifs prévus. Diminuer le nombre de véhicules motorisés privés d'au moins 20%. Sur la base de ces objectifs, le projet de loi oblige le gouvernement à élaborer un plan national pluriannuel de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La budgétisation de la loi est essentielle à son succès. La loi obligera le gouvernement à formuler un plan national pluriannuel pour se préparer à la crise climatique. Pour que le plan soit efficace, il doit être stipulé qu'une fois par an, le gouvernement établira un budget pour le plan dans le cadre du budget annuel.

Pour atteindre ses objectifs, le projet de loi exige que le gouvernement formule, par l'intermédiaire du ministère de la Protection de l'environnement, un plan national pluriannuel qui définira et évaluera les scénarios de changement climatique pertinents pour Israël. Les ministères chargés de l'énergie, des transports et de la protection de l'environnement, ainsi que l'Autorité nationale de planification produiront des stratégies et des estimations budgétaires pour la mise en œuvre des mesures proposées.

Pas le moins du monde cette loi n'est isolée du contexte général israélien, elle correspond à une logique générale planétaire mais elle est aussi liée aux évolutions des préoccupations sociétales d'Israël. Lorsqu'Israël est capable de mettre un terme aux activités de raffinerie dans la baie et ce sera effectif dans maintenant 3 ans, parce qu'il y  a là une problème de santé publique, c'est un changement de paradigme pour la société israélienne !

Si vous ouvrez votre appli de météo tout ce qu'il y a de plus française, elle contient des données sur l'état de l'air et c'est Breezometer, une appli israélienne qui renseigne ces éléments !

Jean-François Strouf

069-strouf-240322-1

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Tétsavé - 23/24 Février
L'association Adam Teva VaDin (l'homme, la nature et la justice), la chronique de Jean-François Strouf