En ce moment Écouter la radio

Kharkhash : "Je ne suis pas fier … c’était dégueulasse", la chronique judiciaire de Michel Zerbib

France.

Kharkhash : "Je ne suis pas fier … c’était dégueulasse", la chronique judiciaire de Michel Zerbib
(Crédit : Twitter)

Farid Kharkhach est accusé d’ avoir joué un rôle dans la confection et la livraison de quatre fausses cartes d’identité (on en parlait la semaine dernière) qui ont servi à la cellule djihadiste. Kharkhach est à priori et selon l’acte d’accusation, l’un des moins impliqués dans ce procès. Apparemment Farid Kharkhach ne connaît aucun des autres accusés.

Son seul lien attesté avec cette affaire, c’est Khalid El-Bakraoui, l’un des deux logisticiens en chef des attentats du 13 novembre 2015. C’est avec son frère Ibrahim, qu’il se fera exploser le 22 mars 2016 dans les attentats de Bruxelles.

Farid Kharkhach reconnaît bien sûr avoir fourni quatre fausses cartes d’identité à Khalid El-Bakraoui. Mais dit-il "je le faisais pour d’autres affaires comme pour des petits malfrats, des escrocs sur internet pour les ventes en ligne", mais aussi il est vrai pour des migrants marocains qui voulaient venir travailler en Europe selon lui.  Dans ces mots « Je croyais que c’était pour faire des escroqueries sur Internet". " C’était connu à cette époque-là à Bruxelles. Des jeunes achetaient des vêtements de marque sur Internet avec des faux papiers." À aucun moment, selon lui, il pense être impliqué dans une affaire terroriste. Mais “ça, ça ne vous est pas reproché. Sinon vous seriez poursuivi pour complicité", répond l’avocat général Nicolas Braconnay. 

Explication en droit : selon la jurisprudence sur la qualification d’association de malfaiteurs terroriste, il suffit de démontrer que l’accusé ne pouvait pas ignorer que celui à qui il a fourni ces faux papiers était susceptible de commettre des crimes terroristes en lien avec son idéologie djihadiste.

Sa relation avec Khalid El-Bakraoui ? La radicalisation de ce kamikaze était elle connue  ? Non, ont déjà assuré plusieurs témoins à la barre.

Un premier témoin va intervenir depuis Bruxelles en Visio conférence "nous, les voisins, ceux qui étaient avec eux à l'école, on ne comprend pas comment ces enfants en sont arrivés là ?".

Ce témoin reconnait avoir mis en contact Farid Kharkhach et Khalid El-Bakraoui. "Parce que si je ne l'avais pas présenté, Farid ne serait pas là." L’homme s’en veut …

 Farid Kharkhach c’est "une crème" : "je suis sûr qu’il ne savait pas que ça servirait pour les attentats. J'en suis sûr !" Pour lui "toutes ce histoires d’attentats je suis contre … c’est pas ma tasse de thé … ceux qui ont fait ça ne sont pas des vrais musulmans".

L’avocate de Kharkhach le félicite pour "son courage , tout le monde ne l’ a pas eu". Oui mais Jamal (le témoin) avait même invité Khalid El-Bakraoui à déjeuner chez lui, après les attentats du 13 novembre 2015 !!!

Une avocate des parties civiles demande à un autre témoin avec quel type de personnes il traitait habituellement pour des faux papiers. 

« C'était pour traverser la frontière, pour travailler au noir, pour travailler dans l'agriculture ».

A un autre avocat des victimes, il ajoute : « Je ne demandais pas aux gens pourquoi ils voulaient de fausses cartes. »

"C’est la dernière fois que vous vous exprimez sur le fond avant les derniers mots et le verdict", dira son avocate Me Fanny Vial. Farid Kharkhach finit par dire  : "Je regrette sincèrement, je le dis surtout pour les victimes. Je ne suis pas fier de ce que j'ai fait. C'était vraiment dégueulasse. Il n'arrive pas une journée ou une nuit avant de dormir où je ne pense pas à ce que je fais." Puis, il se tourne vers la cour : "merci de m’avoir écouté."

Une semaine qui s’est achevée par un gout de frustration et de lassitude pour les parties civiles. Il reste pourtant encore trois mois… 

https://youtu.be/06wpq-SAmcU

Michel Zerbib

135-chro-zerbib-210322-1

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Inscrivez vous à la newsletter
La météo locale
Chabbat Ki Tissa - 01/02 Mars
Chabbat Vayakhel - 08/09 Mars
Kharkhash : "Je ne suis pas fier … c’était dégueulasse", la chronique judiciaire de Michel Zerbib