La Radio Juive

Le Hamas a trompé les habitants de Judée-Samarie pour qu’ils livrent de l’argent et des armes aux terroristes

(Crédit : Shin Bet)

Le Shin Bet a découvert un stratagème dans lequel des terroristes du Hamas à Gaza utilisent des Palestiniens de Judée-Samarie, parfois à leur insu, comme aide à la réalisation d’attentats terroristes, a révélé mercredi l’agence de renseignement. Cette activité est gérée par le « personnel de la Banque » – un organisme du Hamas à Gaza qui est géré par des personnes autrefois exilées d’Israël dans le cadre de l’accord Gilad Schalit. Les terroristes de la bande de Gaza cachent leur véritable identité et se font passer pour des entreprises commerciales, recrutent de jeunes Palestiniens de Judée-Samarie pour un « travail » rémunéré et les envoient effectuer diverses tâches . Certains d’entre eux transféraient des fonds destinés à l’achat d’armes pour des attentats terroristes, d’autres transportaient des colis contenant des armes ou des munitions sans connaître la véritable nature de leur cargaison.

Les armes et les fonds manipulés par les livreurs involontaires étaient destinés à être finalement livrés aux terroristes du Hamas en Cisjordanie qui sont recrutés à Gaza pour mener des attaques terroristes. En outre, certains des messagers, qui étaient en contact avec des terroristes du Hamas à Gaza, avaient été accusés de trafic d’armes dans le passé. En conséquence, certains d’entre eux ont été inculpés par un tribunal militaire.

L’un des détenus est Salam Zid, un résident de 27 ans du camp de réfugiés de Jénine. En juillet 2022, il a été contacté par un compte Facebook inconnu du nom de Khaled Talab. L’utilisateur lui a proposé un emploi dans une entreprise de livraison turque qui travaille en Cisjordanie. Au début, on a demandé à Zid de livrer de grosses sommes d’argent valant des milliers de shekels entre différentes régions de Cisjordanie comme Bethléem, Ramallah et Hébron, mais Zid ne savait pas que c’était l’argent du Hamas.

L’enquête du Shin Bet a révélé qu’une partie de l’argent est parvenue aux recrues par l’intermédiaire de marchands de devises numériques qui ont également été trompés par le Hamas. À la deuxième étape, lorsque les tâches sont devenues plus « suspectes », Talab s’est fait passer pour quelqu’un qui travaille pour le politicien palestinien Mouhamad Dahlan et a envoyé Zid acheter des armes, dont un M-16, un M4, deux pistolets et des munitions. Zid a obtenu de l’aide pour l’achat de son cousin Ahmed qui était également utilisé sans le savoir par le Hamas. Dans l’un des achats, Zid a été invité à livrer deux des pistolets qu’il avait achetés à Kafr Hawara aux frères Mahmed et Mahmoud A’azi. Quelques semaines plus tard, les frères ont mené une attaque terroriste sur l’autoroute 60 en utilisant ces mêmes armes.

Gabriel Attal

LE 26-01-23 - 11:45