La Radio Juive

Itamar Ben Gvir affirme qu’il continuera à visiter le Mont du Temple

(Crédit : Fondation du patrimoine du Mont du Temple)

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a déclaré ce mercredi qu’il avait l’intention de continuer à visiter le mont du Temple malgré le fait que la Jordanie ait exprimé un jour plus tôt son inquiétude quant au statu quo sur le site sacré de Jérusalem. Le législateur d’extrême droite a affirmé à Ynet que le Premier ministre Benjamin Netanyahu ne lui avait pas dit de s’abstenir de visiter le lieu saint.

Netanyahou a rencontré le roi Abdallah II de Jordanie et lui a assuré que le statu quo serait maintenu sur le complexe du mont du Temple, où se trouve la mosquée Al Aqsa. « Le roi Abdallah a souligné l’importance de maintenir la situation actuelle dans la mosquée Al-Aqsa, lors de son entretien avec le Premier ministre israélien », a déclaré mardi le palais d’Amman dans un communiqué. Ben-Gvir, cependant, a indiqué qu’Israël n’est pas soumis à la Jordanie et que ses visites ne violent pas ce statu quo. « Israël est un pays indépendant. Je suppose que les Américains comprennent la liberté de mouvement. Aucun Juif ne serait empêché d’aller n’importe où simplement parce qu’il était juif », a souligné Ben Gvir.
Lors de sa dernière visite sur le site, qui est vénéré à la fois par les musulmans et les juifs, quelques jours après être devenu ministre du nouveau gouvernement de droite et religieux de Netanyahu, Ben-Gvir a évoqué la colère des nations arabes – y compris celles qui entretiennent des relations diplomatiques avec Israël. .
Il a également été condamné par la plupart de la communauté internationale, y compris les États-Unis.
Gabriel Attal

LE 25-01-23 - 16:30