La Radio Juive

L’Iran publie une liste de sites « sensibles » à frapper lors d’une guerre future

Drapeau iranien. (Crédit : DR)

Sous prétexte de rendre compte de ce dont Al-Mayadeen, basé à Beyrouth, a récemment discuté, des médias proches du Corps des gardiens de la révolution islamique ont semblé publier une liste de sites «sensibles» qui, selon eux, pourraient être ciblés dans une future guerre. Le rapport énumère une variété de bâtiments et de sites en Israël constituant une menace clairement intentionnelle pour l’État juif. 

Tasnim news a écrit lundi que, « à cet égard, le réseau Al-Mayadeen a publié un rapport sur l’analyse de la banque cible d’Israël et les positions sensibles de ce régime qui peuvent être ciblés dans n’importe quelle guerre. Au début de ce rapport, la situation générale du régime sioniste au niveau militaire et de son équipement a été examinée. 

L’article comprend ensuite une liste de sites en Israël. Cela comprend la Knesset, le bureau du Premier ministre, le ministère de la Défense et une série d’autres sites. Cela inclut ce que Tasnim News qualifie de « sites et installations nucléaires ». Dans la liste des « entrepôts » et des installations, le rapport inclut un site Rafael Advanced Defence Systems à Haïfa et l’Institut des sciences Weizmann à Rehovot ainsi que le Technion – Institut israélien de technologie à Haïfa. 

Ensuite, le rapport examine « les aéroports et les bases militaires et de renseignement ». Il mentionne des aéroports « civils » tels que l’aéroport international Ben Gourion et l’aéroport de Ramon près d’Eilat. Ensuite, il énumère un certain nombre de bases militaires. Le rapport énumère clairement les zones civiles, les institutions et les installations que l’Iran considère comme sensibles pour Israël en termes de recherche civile et militaire, et le complexe militaro-industriel.

Cela semble être l’une des rares fois où les médias iraniens proches du régime ont publié aussi ouvertement ce qu’ils prétendent être une liste cible de sites israéliens qui pourraient être ciblés dans une future guerre – et ce que l’Iran et ses mandataires pensent ces jours-ci concernant leurs priorités potentielles de ciblage en Israël.

Gabriel Attal

LE 28-11-22 - 13:45