La Radio Juive

Israël annule 200 permis de travail à Gaza, après le double attentat à Jérusalem

(Crédit: DR)

Israël a annulé 200 des 15 500 permis délivrés aux Palestiniens de la bande de Gaza pour travailler sur son territoire après qu’un ouvrier a été accusé d’avoir planifié de commettre un attentat à la bombe, a annoncé jeudi l’agence de sécurité du Shin Bet. Le suspect, arrêté le 30 octobre, a déclaré aux interrogateurs qu’il avait été recruté par des proches du groupe militant du Jihad islamique pour poser une bombe sur un bus dans le sud d’Israël, a indiqué le Shin Bet.

Il a déclaré que le suspect avait été inculpé par un tribunal israélien. Il n’était pas immédiatement clair s’il s’était vu attribuer un avocat ou comment il pourrait plaider les accusations. Le Shin Bet a affirmé que parmi les réponses d’Israël figurait l’annulation d’environ 200 permis de travailleurs qui ont des membres de la famille militants. « La tentative des groupes terroristes d’exploiter les emplois des travailleurs en Israël afin de mener des attaques met en danger les moyens de subsistance de centaines de milliers d’habitants de la bande de Gaza », a tweeté le ministre de la Défense Benny Gantz. Le Jihad islamique n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat.
Gantz, membre du gouvernement centriste sortant d’Israël, s’était fait le champion de l’élargissement de l’attribution des permis d’entrée afin d’atténuer la pauvreté écrasante de Gaza et d’éviter le conflit.
Gabriel Attal

LE 24-11-22 - 15:30